Allez au contenu, Allez à la navigation

LE BARILLIER Albert

Ancien sénateur des Basses-Pyrénées

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 11 janvier 1920
  • Fin de mandat le 8 janvier 1927 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

LE BARILLIER (ALBERT), né le 6 octobre 1855 à Bordeaux (Gironde), mort le 11 mars 1940 à Anglet (Basses-Pyrénées).

Sénateur des Basses-Pyrénées de 1920 à 1927.

Bachelier ès lettres et ès sciences, licencié en droit, Le Barillier fut agent de change à Bordeaux. Mobilisé comme chef de bataillon d'infanterie, il servit dans une division voisine - au Chemin des Dames - de la division basco-béarnaise où il fut populaire au point qu'après la guerre ses anciens éléments vinrent lui offrir le siège laissé vacant au Sénat par feu Forsans.

Maire d'Anglet depuis 17 ans et conseiller général, Le Barillier fut élu sénateur pour la première fois le 11 janvier 1920. Il obtint 644 voix sur 1.088 votants, derrière Catalogne qui recueillit 659 suffrages et devant Faisans qui en recueillit 556.

Inscrit au groupe de l'union républicaine, Le Barillier fut membre de la commission de l'armée. Ce fut au nom de celle-ci qu'il déposa trois rapports : le premier, le 21 décembre 1920, sur la proposition de loi tendant à titulariser, à la date du 27 décembre 1915, les officiers anciens élèves de l'Ecole spéciale militaire tombés en captivité avant la date de titularisation dans leur promotion - le deuxième, le 7 juillet 1921, sur le projet de loi concernant la cession à la ville de Bayonne de terrains de la fortification provenant de l'enceinte déclassée de la place - le troisième, le 6 juillet 1922, sur le projet de loi tendant à instituer une médaille spéciale en faveur des militaires et marins ayant pris part aux opérations exécutées en Syrie et en Cilicie.

Le Barillier intervint dans diverses discussions : protection de la propriété commerciale (1920), régime des loyers (1922), taxe sur le chiffre d'affaires (1922), baux d'immeubles à usage commercial ou industriel (1924), projet de loi sur les loyers (1926).

En 1927, il ne fut pas réélu. Il n'obtint que 393 voix sur 1.008 votants, contre 638 à Léon Bérard, 567 à Catalogne et 547 à Louis Barthou.

Il mourut le 11 mars 1940, à Anglet, à l'âge de 85 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Albert LE BARILLIER, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 6 octobre 1855
Décédé le 11 mars 1940
Profession
Agent de change
Département
Basses-Pyrénées
  • Mis à jour le 01 septembre 2014