Allez au contenu, Allez à la navigation

LEGRAND Gery dit GERY-LEGRAND

Ancien sénateur du Nord

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 21 juin 1888
  • Réélu le 3 janvier 1897
  • Fin de mandat le 29 août 1902 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

LEGRAND (GÉRY, dit GÉRY-LEGRAND ), né le 23 mai 1837 à Lille (Nord), mort le 22 août 1902 à Moncheaux (Nord).

Sénateur du Nord de 1888 à 1902.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 73.)

Il refuse le principe de l'Empire, en combat la politique, en dénonce les fautes avec une fermeté et une vigueur déconcertantes.

Quand enfin l'Empire est à terre, la voie de Géry-Legrand est tracée : de toute la force de son talent, de toute la puissance de ses journaux, il soutient les fondateurs de la IIIe République. Jour après jour, il dénonce les arrières-pensées monarchiques de la droite cléricale. Or, sa voix est de plus en plus entendue et, aux élections municipales de 1881, comme le parti républicain a fait appel à lui, c'est Géry-Legrand que Lille se donne pour maire.

L'oeuvre municipale de Géry-Legrand demeure comme des plus remarquables. Elle se recommande par le mariage de deux qualités éminentes rarement réunies : l'esprit d'initiative et une très grande rigueur dans la réalisation. Lille lui doit son palais des Beaux-arts ainsi qu'un très beau musée.

Sept ans plus tard, en 1888, M. Carnot, sénateur inamovible du Nord, vint à mourir. Au scrutin, pour son remplacement, il y avait grand danger que la droite l'emportât. Elle présentait un général du nom de L'Hérillier. Chez les républicains, on ne voyait, pour le battre, que le maire de Lille, Géry-Legrand, qui 1 emporta avec 1.194 voix contre 1.059 au général.

Au Luxembourg, il s'inscrivit au groupe de l'union républicaine et fut surtout l'homme des commissions auxquelles il appartint car ses interventions en séance publique furent assez rares. Au scrutin de 1897, Géry-Legrand fut réélu sénateur plus facilement qu'il n'avait été élu en 1888 : sur 2.387 votants, 1.373 voix se portèrent sur son nom. Une santé déjà déficiente, sans compter la charge écrasante de l'administration de sa ville, l'empêchèrent de prendre désormais une part très active aux travaux du Sénat. Le 29 août 1902, il s'éteignait dans sa maison de la rue de Lestrez, à Moncheaux (Nord). Il avait 65 ans et était chevalier de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Gery LEGRAND dit GERY-LEGRAND, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 23 mai 1837
Décédé le 29 août 1902
Profession
Ecrivain
Département
Nord
  • Mis à jour le 20 avril 2014