Allez au contenu, Allez à la navigation

LEYGUE Raymond

Ancien sénateur de la Haute-Garonne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 7 janvier 1906
  • Fin de mandat le 10 janvier 1920 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

LEYGUE (RAYMOND, EMILE, JOSEPH), né le 8 avril 1850 à Saint-Orens (Haute-Garonne), mort le 15 juillet 1929 à Muret (Haute-Garonne).

Député de la Haute-Garonne de 1890 à 1906.

Sénateur de la Haute-Garonne de 1906 à 1920.

Frère aîné d'Honoré Leygue (voir ci-dessus), Raymond Leygue fit ses études classiques dans une école préparatoire à la marine, à Paris.

Reçu capitaine au long cours, après avoir navigué comme pilotin, lieutenant, etc... pendant cinq ans, il abandonna, en 1878, la carrière maritime pour se consacrer entièrement à la politique.

Nommé conseiller municipal de Toulouse, en 1880, il fut adjoint au maire en 1882 et quitta l'assemblée communale en 1890. Il avait été nommé, en 1881, conseiller général du département de la Haute-Garonne, pour le canton de Toulouse-sud.

Elu député de la Haute-Garonne le 9 mars 1890, au second tour, par 7.055 voix, contre 4.886 à de Susini, sur 12.167 votants, il fut réélu en 1893, en 1898, en 1902 et démissionna le 19 janvier 1906.

Inscrit au groupe radical-socialiste, il fut membre des commissions des contrats de louage, de la marine, des affaires extérieures, des protectorats et des colonies, de l'administration, des cultes et de la décentralisation.

Il déposa des rapports sur des propositions et projets de loi concernant principalement le contrat de louage et les rapports des agents de chemins de fer avec les Compagnies : la réglementation de l'expédition des steamers transporteurs de passagers.

Il prit part à la discussion de divers budgets au sujet de questions se rapportant aux travaux publics ; aux finances ; aux postes et télégraphes ; à l'agriculture ; à l'instruction publique ; à la justice.

Elu sénateur de la Haute-Garonne le 8 janvier 1906, au premier tour, par 532 voix contre 262 à Camparan, sénateur sortant, sur 948 votants, il siégea au Sénat jusqu'en 1920.

Inscrit à la gauche démocratique, il déposa des rapports sur les projets de loi concernant la déclaration d'utilité publique de l'établissement dans le département de la Haute-Garonne d'un chemin de fer d'intérêt local ; les mesures à prendre pour protéger contre l'alcoolisme les ouvriers et employés occupés dans les établissements soumis au Code du travail ; la fixation à huit heures par jour de la durée du travail effectif des personnes employées sur un navire affecté à la navigation maritime.

Il mourut le 15 juillet 1929 à l'âge de 79 ans, à Muret (Haute-Garonne).

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Raymond LEYGUE, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 8 avril 1850
Décédé le 15 juillet 1929
Profession
Marin
Département
Haute-Garonne
  • Mis à jour le 23 octobre 2014