Allez au contenu, Allez à la navigation

MADIGNIER Pierre

Ancien sénateur de la Loire

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 2 janvier 1887
  • Réélu le 5 janvier 1888
  • Fin de mandat le 10 décembre 1894 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1887 , 1888 , 1889 , 1890 , 1891 , 1892 , 1893 , 1894

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

MADIGNIER (PIERRE), membre du Sénat, né à Saint-Etienne (Loire) le 2 juillet 1831, était maire de cette ville et conseiller d'arrondissement, lorsqu'il fut élu, le 2 janvier 1887, sénateur de la Loire, par 516 voix (933 votants), contre 403 à M. de Rochetaillée. Il prit place à gauche, obtint sa réélection le 5 janvier 1888, par 486 voix (942 votants), et vota, sans paraître à la tribune, avec la majorité, pour les ministères républicains de la législature et, en dernier lieu, pour le rétablissement du scrutin d'arrondissement (13 février 1889), pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse, pour la procédure à suivre devant le Sénat contre le général Boulanger.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

MADIGNIER (PIERRE), né le 2 juillet 1831 à Saint Etienne (Loire), mort le 10 décembre 1894 à Paris (6e).

Sénateur de la Loire de 1887 à 1894.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 217.)

Pierre Madignier, qui ne se sentait pas à l'aise à la tribune de la Haute Assemblée, prit en commission une part importante à la rédaction du tarif des douanes, dit tarif Méline.

Ayant débuté comme « commis de barres », c'est-à-dire ouvrier en rubans, il devint fondé de pouvoirs de la plus grande fabrique de rubans de Saint Etienne Il fit ses premières armes politiques à la mairie de Saint-Genest-Lerpt avant d'être brillamment élu, en 1884, sur la liste républicaine, au conseil municipal de Saint Etienne Devenu le premier magistrat de la ville, il consacra son administration à améliorer la cité par ses nombreux travaux de voirie et d'assainissement.

Pierre Madignier mourut après une courte maladie, le 10 décembre 1894, en son domicile parisien ; il avait 63 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Pierre MADIGNIER, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 2 juillet 1831
Décédé le 10 décembre 1894
Département
Loire
  • Mis à jour le 23 novembre 2014