Allez au contenu, Allez à la navigation

MARQUIS Henri

Ancien sénateur de la Meurthe-et-Moselle

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 18 novembre 1883
  • Réélu le 5 janvier 1888
  • Réélu le 3 janvier 1897
  • Réélu le 7 janvier 1906
  • Fin de mandat le 4 mars 1906 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

MARQUIS (HENRI-ETIENNE), membre du Sénat, né à Thiaucourt (Meurthe) le 22 septembre 1834, étudia le droit, se fit recevoir avocat, devint membre et vice-président du conseil général de Meurthe-et-Moselle où il représenta le canton de Thiaucourt, et se porta comme candidat républicain à une élection sénatoriale partielle de son département, motivée par le décès de M. Bernard : il fut élu, le 18 novembre 1883, par 424 voix (660 votants), contre 237 à M. Welche, ancien préfet, candidat monarchiste, M. Marquis prit place à gauche, vota pour le rétablissement du divorce, pour les crédits de l'expédition du Tonkin, pour l'expulsion des princes, etc., fut réélu, le 5 janvier 1838, par 699 voix (947 votants), et se prononça, en dernier lieu, pour le rétablissement du scrutin d'arrondissement (13 février 1889), pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse, pour la procédure de la Haute-Cour contre le général Boulanger.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

MARQUIS (HENRI, ETIENNE), né le 22 septembre 1834 à Thiaucourt (Meurthe), mort le 4 mars 1906 à Paris.

Sénateur de Meurthe-et-Moselle de 1883 à 1906.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 282.)

Réélu une troisième fois sénateur le 3 janvier 1897, au premier tour, par 851 voix sur 939 votants, et enfin le 7 janvier 1906, au troisième tour, par 399 voix sur 981 votants, Henri Marquis était inscrit au groupe de la gauche républicaine.

Dans la Haute Assemblée, il a pris pendant vingt-trois ans une part très importante aux débats et fut maintes fois rapporteur du budget de la Guerre. Il fit partie de nombreuses commissions, commission de comptabilité en particulier, dont il fut le président.

Par ses paroles et par ses votes, il s'est associé à toutes les mesures ayant pour objet l'organisation de l'armée, le bon ordre des finances et la défense de la République. Il avait déposé le 4 mai 1894 un rapport sur le projet de loi ayant pour objet de modifier les articles 110, 112 et 132 du code de commerce sur la lettre de change. Il avait pris une part importante à la discussion de la proposition de loi modifiant la loi du 2 novembre 1892.

Il fut emporté par une maladie foudroyante le 4 mars 1906, alors qu'il assistait encore le 27 février à la séance du Sénat sans que rien ne puisse laisser prévoir sa disparition. Il était âgé de 72 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Henri MARQUIS, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 22 septembre 1834
Décédé le 4 mars 1906
Département
Meurthe-et-Moselle
  • Mis à jour le 23 octobre 2014