Allez au contenu, Allez à la navigation

MERIC Victor

Ancien sénateur du Var

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 27 février 1898
  • Réélu le 28 janvier 1900
  • Fin de mandat le 3 janvier 1909 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

MÉRIC (VICTOR, SYLVAIN), né le 13 mars 1848, au Luc (Var), mort le 18 janvier 1920 à Paris (11e).

Sénateur du Var de 1898 à 1909.

Le climat familial de Victor Méric ne le prédisposait nullement à la politique. Son père était confiseur dans cette pittoresque bourgade provençale qu'est Le Luc. Ses études l'amenèrent à exercer des fonctions que recouvrait le titre, un peu surprenant au premier abord, d'ingénieur architecte.

Militant du parti radical socialiste, c'est sous cette étiquette qu'il fut élu conseiller général du canton du Luc. Après quoi il franchit bientôt le pas suivant sur la route de la politique et sollicita les suffrages des électeurs sénatoriaux, à l'occasion d'une élection partielle rendue nécessaire par le décès de M. Anglès, conseiller général.

Ces élections sénatoriales eurent lieu le 27 février 1898. Dès le premier tour de scrutin, Victor Méric arriva en tête avec 166 voix sur 477 votants, devant le docteur Sigallas avec 145 voix et Gairard avec 95 voix. Au deuxième tour, il fut élu avec 241 voix sur 476 votants contre 220 voix au docteur Sigallas.

Le 28 janvier 1900, Victor Méric fut réélu dès le premier tour, avec 261 voix sur 472 votants, en deuxième position derrière le docteur Sigallas qui obtint 374 voix, tous deux devançant très largement leurs trois adversaires.

Au Sénat, Victor Méric s'inscrivit au groupe de la gauche radicale socialiste. Il fit partie de nombreuses commissions : finances, hygiène des travailleurs, incendie de forêts, marine, pétitions, séparation. Il fut aussi membre de la commission supérieure des établissements des invalides de la marine, en 1906, et de la commission extraordinaire de la marine marchande, en 1907. Cet homme, curieux de toutes choses, eut une activité parlementaire qui se manifesta dans de fort nombreux domaines. C'est ainsi qu'il intervint dans la discussion du projet de loi ouvrant un crédit extraordinaire pour les victimes de la catastrophe de la poudrerie de Lagoubran (1899), du projet de loi relatif à l'organisation des troupes coloniales (1900), du projet de loi relatif à la Santé publique (1901), du budget de la Marine de 1903, en qualité de rapporteur (1903) ; également comme rapporteur, successivement, du budget de la Marine de 1905, du projet de loi tendant à modifier la loi sur l'organisation des corps d'officiers mécaniciens de la Marine et du projet de loi relatif au déplacement de l'hôpital de la Marine à Toulon (1905). On l'entendit encore dans la discussion : du budget de la Marine de 1907, du projet de loi portant création d'un corps d'ingénieurs de l'artillerie navale, du projet de loi relatif à la réglementation du travail à bord des navires de commerce, des conclusions de la commission d'enquête sur la catastrophe du cuirassé Iéna (1907), du projet de loi concernant les pensions des invalides de la Marine, en tant que rapporteur (1908).

Aux élections du 3 janvier 1909, les deux sénateurs sortants furent battus dès le premier tour. Sur 485 votants, Victor Méric ne recueillit que 119 suffrages et se retrouva en cinquième position, tandis que le docteur Sigallas n'en obtenait, pour sa part, que 145. Ils étaient battus par Clemenceau, avec 390 voix, Louis Martin, avec 377 voix et Reymonencq, avec 320 voix.

Victor Méric fut très affecté par son échec et se retira de la vie politique. Il devait mourir en janvier 1920.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Le Sénat vers 1950
Etat-civil
Né le 13 mars 1848
Décédé le 18 janvier 1920
Profession
Ingénieur-architecte
Département
Var
  • Mis à jour le 22 décembre 2014