Allez au contenu, Allez à la navigation

MESSNER Ernest

Ancien sénateur de la Côte-d'Or

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 16 janvier 1910
  • Réélu le 7 janvier 1912
  • Fin de mandat le 2 juillet 1914 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

MESSNER (JOSEPH, Ernest), né le 1er avril 1851 à Dijon (Côte D'Or), mort le 2 juillet 1914 à Dijon.

Député de la Côte D'Or de 1906 à 1910.

Sénateur de la Côte D'Or de 1910 à 1914.

Ernest Messner est né en 1851 à Dijon. Brasseur et viticulteur, il sert au 96e régiment d'infanterie comme engagé volontaire pour la durée de la guerre de 1870-1871.

Les affaires publiques l'attirent. La confiance, la sympathie de ses concitoyens lui valent successivement la présidence de la Chambre de commerce de Dijon et un mandat de conseiller général de la Côte d'Or en 1892.

En 1906, il se présente aux élections législatives et devient député de la 1re circonscription de Dijon, élu au second tour par 10.584 voix contre 8.295 à Bouhey-Allex, député sortant.

Membre de la commission des économies et de la commission des boissons, il intervient plus particulièrement - ses origines régionales et professionnelles l'y prédisposaient - sur des questions viticoles. C'est ainsi qu'il fait ses débuts à la tribune de la Chambre des députés à l'occasion de la discussion d un projet de loi concernant le mouillage des vins et les abus du sucrage. Il intervient tout naturellement aussi à propos du rapport de la commission d'enquête sur la crise de la viticulture.

Les intérêts légitimes de sa région prospère ne lui font cependant pas perdre de vue l'intérêt général et c'est pour le défendre qu'il prend part à la discussion de textes de loi relatifs à l'impôt sur le revenu ou au budget de la nation.

Le décès de M. Piot, sénateur de la Côte D'Or, va lui donner l'occasion d'accéder à la Haute Assemblée. Le 16 janvier 1910, il est élu sénateur sous 1 étiquette radicale, au deuxième tour, obtenant 509 voix contre 494 au général André. Il est réélu lors du renouvellement triennal du 7 janvier 1912 par 544 voix sur 1.009 votants.

Sa carrière au Sénat sera de courte durée. La maladie, qui l'emporta quatre ans plus tard, limite son activité au point de la rendre épisodique. Il convient cependant de noter que c'est à sa région natale qu'ira son dernier acte parlementaire : le dépôt d'une pétition des greffiers des justices de paix du département de la Côte D'Or

Le 2 juillet 1914, la mort met un terme à sa longue agonie ; il avait 63 ans. Messner était chevalier de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Ernest MESSNER, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 1er avril 1851
Décédé le 2 juillet 1914
Profession
Viticulteur
Département
Côte-d'Or
  • Mis à jour le 20 décembre 2014