Allez au contenu, Allez à la navigation

MOINET Jean

Ancien sénateur de la Charente-Inférieure

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 29 novembre 1891
  • Réélu le 7 janvier 1894
  • Fin de mandat le 26 juillet 1894 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1891 , 1892 , 1893 , 1894

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

MOINET (JEAN, Charles), né le 8 décembre 1836 à Rochefort sur mer (Charente-Inférieure), mort le 26 juillet 1894 à Cauterets (Hautes-Pyrénées).

Sénateur de la Charente-Inférieure de 1891 à 1894.

Docteur en médecine, médecin de la marine militaire, Charles Moinet brigua le siège rendu vacant par le décès de Mestreau et fut élu sénateur de la Charente-Inférieure le 29 novembre 1891, au second tour de scrutin, par 502 voix sur 984 votants, contre 465 à Rouvier. Il fut réélu le 7 janvier 1894, au tour unique, par 636- voix sur 999 votants, en même temps que Bisseuil, Combes et Calvet, qui recueillirent respectivement 777, 559 et 539 voix.

Pendant la campagne du Mexique, plusieurs circonstances avaient mis en lumière ses qualités d'initiative, de sang-froid, de courage, et de brillantes actions lui avaient fait mériter, à l'âge de 26 ans, la Légion d'honneur.

Son élection au Sénat, à laquelle il s'était présenté comme candidat indépendant, en dehors des comités existants, avait été combattue et avait donné lieu à des alliances qui, encore nouvelles à cette époque, suscitaient de vives passions et dont la trace n'était pas encore effacée aux élections de 1894.

Au Sénat, Charles Moinet n'avait pas tardé à prendre une place importante. Dévoué avec ardeur au développement du port de Rochefort, il se consacrait presque exclusivement à l'étude des questions qui intéressaient la défense nationale et la marine, telles que l'organisation du service de santé dans l'armée et dans les colonies. Il y portait une connaissance des détails et un esprit pratique dont le Sénat avait été plus d'une fois impressionné.

Charles Moinet était un parlementaire utile, dont les jugements avaient du poids et en auraient certainement acquis de plus en plus, car on y apercevait à peine les traces des préoccupations de parti. Mais la mort vint le frapper en cours de mandat le 26 juillet 1894, dans sa cinquante-huitième année.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Le Sénat vers 1950
Etat-civil
Né le 8 décembre 1836
Décédé le 26 juillet 1894
Profession
Médecin
Département
Charente-Inférieure
  • Mis à jour le 21 septembre 2014