Allez au contenu, Allez à la navigation

NEVEUX Théophile

Ancien sénateur des Ardennes

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 12 août 1888
  • Fin de mandat le 23 mai 1893 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1888 , 1889 , 1890 , 1891 , 1892 , 1893

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

NEVEUX (THÉOPHILE-ARMAND), député de 1876 à 1888 et membre du Sénat, né à Séraincourt (Ardennes) le 13 mars 1824, maire de Rocroi sous l'Empire, avait été avoué dans cette ville, et était chevalier de la Légion d'honneur, et vice-président du conseil général des Ardennes, dont il était membre pour le canton de Rocroi, lorsqu'il fut élu, le 20 février 1876, député de l'arrondissement de Rocroi, par 6,562 voix (9,720 votants, 13,397 inscrits), contre 2,989 voix à M. Vidal de Léry . Il prit place à l'Union républicaine et fut l'un des 363 députés qui refusèrent le vote de confiance au ministère de Broglie. Réélu, le 14 octobre 1877, par 6,045 voix (11,442 votants, 13,496 inscrits), contre 5,361 à M. de Liers, il reprit sa place à gauche, soutint la politique opportuniste, et fut réélu, le 21 août 1881, par 6,780 voix (8,039 votants, 13,398 inscrits), sans concurrent. Il continua de siéger à l'Union républicaine et d'appuyer de ses votes les ministres au pouvoir. Porté sur la liste radicale des Ardennes aux élections du 18 octobre 1885, il fut élu député, au second tour, le 1er sur 5, par 42,320 voix (76,120 votants, 87,811 inscrits). Après avoir échoué comme candidat au Sénat dans les Ardennes, le 6 janvier 1885, avec 409 voix sur 853 votants, il fut de nouveau candidat à la Chambre haute dans son département, le 2 août 1888, et fut élu sénateur par 463 voix (863 votants), contre 203 à M. Lamiable. Il a pris place à la gauche du Sénat, et a voté en dernier lieu, pour le rétablissement du scrutin d'arrondissement (13 février 1889), pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse, pour la procédure à suivre devant le Sénat contre le général Boulanger.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

NEVEUX (THÉOPHILE, ARMAND), né le 13 mars 1824 à Seraincourt (Ardennes), mort le 23 mai 1893 à Paris (5e).

Député des Ardennes de 1876 à 1888.

Sénateur des Ardennes de 1888 à 1893.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 489.)

De santé fragile, Théophile Neveux ne devait plus intervenir en séance publique après 1889. Il mourut le 23 mai 1893, à l'âge de 69 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Théophile NEVEUX, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 13 mars 1824
Décédé le 23 mai 1893
Profession
Avoué
Département
Ardennes
  • Mis à jour le 31 août 2014