Allez au contenu, Allez à la navigation

PEYROT Jean

Ancien sénateur de la Dordogne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 4 janvier 1903
  • Réélu le 7 janvier 1912
  • Fin de mandat le 11 novembre 1917 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

PEYROT (JEAN, JOSEPH), né le 11 novembre 1843 à Périgueux (Dordogne), mort le 11 novembre 1917 à Paris (10e).

Sénateur de la Dordogne de 1903 à 1917.

Après des études secondaires au lycée de sa ville natale, Périgueux, Jean Peyrot poursuivit des études médicales à Paris, parvenant au niveau le plus élevé de sa spécialité.

Interne des hôpitaux de Paris en 1869, il prend part à la guerre de 1870 comme attaché à la IIe ambulance. Il est docteur en médecine en 1876, prosecteur à l'Ecole de médecine en 1877, chirurgien des Hôpitaux en 1878 et professeur agrégé en 1880. Il est chargé des services de Bicêtre en 1886, de Tenon en 1887 et, enfin, de Lariboisière en 1888. Entre-temps, il a été chargé de mission par le gouvernement, en 1877, lors de la guerre russo-turque, dans le but d'étudier le fonctionnement des ambulances. Il soigne les blessés et fait de nombreuses observations sur les blessures par armes à feu.

Il est élu membre de la Société de chirurgie en 1880. Sa remarquable carrière professionnelle trouve son couronnement par son élection à l'Académie de médecine, en 1898, en remplacement de Péan.

Il apporte une précieuse collaboration aux grands traités de médecine et de chirurgie (Dechambre, Reclus, Robin, etc...) ainsi qu'aux comptes rendus de l'Académie de médecine et de la Société de chirurgie.

Le 6 octobre 1901 il se présente sans succès contre Guillier à une élection sénatoriale partielle nécessitée par la démission de Roger. Il est élu sénateur de la Dordogne, pour la première fois, le 4 janvier 1903, en remplacement du docteur Samuel Pozzi, ayant obtenu, au troisième tour, 562 voix sur 1.128 votants. Il est réélu, au premier tour, le 7 janvier 1912 par 569 voix sur 1.116 votants.

Au Sénat, il fut membre du groupe de la gauche démocratique.

Ses principales interventions concernent : le travail des femmes et des enfants dans les établissements industriels (1904), l'emploi des composés de plomb en peinture (1906), le budget de la Marine (1907), les budgets de la Guerre de trois exercices (1908, 1910, 1911), les habitations à bon marché (1912).

Son décès survint le 11 novembre 1917, à quelques jours de son 74e anniversaire.

Jean Peyrot était commandeur de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Jean PEYROT, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 11 novembre 1843
Décédé le 11 novembre 1917
Profession
Chirurgien
Département
Dordogne
  • Mis à jour le 23 avril 2014