Allez au contenu, Allez à la navigation

PROVOST-DUMARCHAIS Gaston

Ancien sénateur de la Nièvre

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 9 janvier 1921
  • Réélu le 6 janvier 1924
  • Réélu le 10 janvier 1933
  • Fin de mandat le 31 décembre 1941

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

PROVOST-DUMARCHAIS (GASTON), né le 25 février 1864 à Paris.

Sénateur de la Nièvre de 1921 à 1941.

Après des études secondaires et supérieures qui le conduisirent à la licence en droit, Gaston Provost-Dumarchais se consacra à partir de 1895 à l'agriculture.

Propriétaire exploitant, il fut rapidement porté à la présidence du comice agricole de l'arrondissement.

Maire d'Alligny-Cosne à partir du 10 décembre 1919, il se présenta avec succès à l'élection sénatoriale du 9 janvier 1921, destinée à pourvoir au remplacement d'Imbart de La Tour, décédé. Il fut réélu aux renouvellements triennaux des 6 janvier 1924 et 16 octobre 1932.

Inscrit au groupe de l'union républicaine et successivement membre des commissions du commerce, de l'agriculture et des finances, il prit une part très active aux travaux de la Haute Assemblée.

Spécialiste des questions agricoles et viticoles il intervint dans la plupart des débats consacrés à ces questions pendant ses dix-neuf ans de mandat. Son objectif majeur était l'équilibre indispensable entre les conditions économiques de l'exploitation agricole et celles de l'industrie. Les variations du prix du blé, en particulier, l'amenaient presque chaque année à défendre à la tribune le pouvoir d'achat des paysans. Il demandait notamment la suppression de l'impôt sur les bénéfices agricoles «devenu une dérision », une saine politique de l'élevage et des céréales, la baisse des fournitures agricoles parallèlement à celle des produits de la terre, la liberté de distillation pour les viticulteurs, la refonte de la loi sur les assurances sociales trop peu favorable aux agriculteurs, la protection des fermiers.

Il voyait dans le maintien, voire le renforcement du protectionnisme, l'un des principaux moyens de pourvoir à nos besoins par la production agricole française et d'arrêter l'exode rural dont il dépeignait en termes émouvants les méfaits dans ces campagnes qu'il aimait tant.

C'est encore cette pensée qui le guidait lorsqu'il évoquait les problèmes sociaux. Ainsi, à propos de la fermeture de puits de mine à Saint Etienne et dans le Pas-de-Calais, il reprochait au gouvernement d'avoir attiré les jeunes ruraux vers la ville pour en faire des chômeurs. Il s'opposa au vote de la loi sur les quarante heures hebdomadaires par crainte d'une ruine de l'économie dont les premières victimes seraient aussi bien les travailleurs que les agriculteurs, en raison de l'augmentation des produits industriels.

Sa compétence en matière financière l'amenait, par ailleurs, fréquemment à prendre la parole lors de l'examen des textes budgétaires et fiscaux. Il réclamait sans cesse une compression des dépenses publiques, base indispensable à ses yeux, de la stabilité intérieure. En politique étrangère, il était attaché à la paix et à la sécurité européenne. Persuadé qu'après s'être couverte par le pacte de Locarno, l'Allemagne, « que l'on a laissé grandir et s'armer», attaquerait la Russie pour se retourner ensuite contre l'Ouest, il militait en faveur d'une défense de la France aussi bien sur le Rhin qu'à l'Est au moyen de l'alliance russe.

Gaston Provost-Dumarchais était doué d'une éloquence convaincante qui lui valait toujours de vifs applaudissements dans l'hémicycle.

Il fut secrétaire du Sénat de 1930 à 1933.

Il est l'auteur d'un ouvrage : Le vigneron devant sa vigne détruite.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

PROVOST-DUMARCHAIS (Gaston)

Né le 25 février 1864 à Paris

Décédé le 19 août 1951 à Alligny-Cosne (Nièvre)

Sénateur de la Nièvre de 1921 à 1941

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome VII, p. 2762)

Le 10 juillet 1940, Gaston Provost-Dumarchais vote en faveur des pleins pouvoirs au maréchal Pétain.

Retiré de la vie politique, il meurt le 19 août 1951 à Alligny-Cosne à l'âge de 87 ans.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Gaston PROVOST-DUMARCHAIS, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 25 février 1864
Décédé le 19 août 1951
Profession
Propriétaire agricole
Département
Nièvre
  • Mis à jour le 19 décembre 2014