Allez au contenu, Allez à la navigation

RODEZ-BENAVENT Marie

Ancien sénateur de l'Hérault

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 30 janvier 1876
  • Fin de mandat le 4 janvier 1879 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

1876 , 1877 , 1878

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

RODEZ-BENAVENT (MARIE-THÉOPHILE, VICOMTE DE), représentant en 1871, sénateur de 1876 à 1879, né à Montpellier (Hérault) le 27 août 1817, mort au château de Val-Marie (Hérault) le 13 septembre 1883, descendant en ligne directe de l'ancienne maison des comtes souverains de Rodez, riche propriétaire, un des membres les plus en vue du parti légitimiste dans l'Hérault, s'occupa d'agriculture sous le second empire, se mêla aux luttes électorales, et fonda à Montpellier, en 1869, le journal l'Union nationale. Conseiller municipal de Montpellier (août 1870), conseiller d'arrondissement de Ganges, il fut élu, le 8 février 1871, représentant de l'Hérault à l'Assemblée nationale, le 8e et dernier, par 49,404 voix (88,483 votants, 141,397 inscrits), Il prit place à l'extrême-droite, fit partie de la réunion des Réservoirs, signa l'adresse des députés syllabistes au pape, adhéra à la proposition de M. La Rochefoucauld demandant le rétablissement de la monarchie, fut membre des commissions chargées de l'enquête sur les actes du gouvernement de la Défense nationale, sur la situation des classes ouvrières, parla sur les nouvelles lignes concédées à la compagnie Paris-Lyon-Méditerranée, fit voter un amendement tendant à déclarer d'utilité publique l'embranchement de Quissac à Montpellier pour favoriser l'exploitation des bassins houillers d'Alais et de la Grande combe, et vota pour la paix, pour l'abrogation des lois d'exil, pour la pétition des évêques, pour le service de trois ans, pour la démission de Thiers, pour le septennat, contre le ministère de Broglie, contre l'amendement Wallon et contre les lois constitutionnelles. Réélu conseiller général du canton de Ganges en octobre 1874, il fut candidat à un siège de sénateur inamovible pour lequel il n'obtint que 329 voix, et fut élu sénateur de l'Hérault, le 30 janvier 1876, par 221 voix (416 votants). Il prit de nouveau place à droite et vota pour la dissolution de la Chambre demandée par le ministère de Broglie. Ayant échoué au renouvellement triennal du 5 janvier 1879, avec 139 voix sur 418 votants, il ne se représenta plus.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Marie RODEZ-BENAVENT, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 27 août 1817
Décédé le 13 septembre 1883
Profession
Propriétaire agricole
Département
Hérault
  • Mis à jour le 31 octobre 2014