Allez au contenu, Allez à la navigation

ROYNEAU Albert

Ancien sénateur d'Eure-et-Loir

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 11 janvier 1920
  • Réélu le 6 janvier 1921
  • Fin de mandat le 7 octobre 1922 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

ROYNEAU (ALBERT), né le 16 octobre 1866 à Luplanté (Eure-et-Loir), mort le 7 octobre 1922 à Ollé (Eure-et-Loir).

Sénateur de l'Eure-et-Loir de 1920 à 1922.

Albert Royneau est issu d'une famille d'agriculteurs. Après ses études, il entreprend de nombreux voyages pour parfaire ses connaissances. Puis il revient à sa terre natale et se consacre lui aussi à l'agriculture.

Elu président du comice agricole de Chartres, il devint rapidement maire de sa petite commune d'Ollé. Longtemps, il déclina tout autre mandat. En 1914 pourtant il se présenta à la députation mais il échoua. La guerre éclate alors et son expérience le désigne pour d'importantes fonctions ayant trait au ravitaillement et à la mise en culture des terres abandonnées. Il s'acquitte de cette tâche avec un inlassable dévouement.

La paix revenue, il se présente en 1920 aux élections sénatoriales : son nom fait l'union de tous les républicains ; il est élu au premier tour par 437 voix sur 711 suffrages exprimés. Il est réélu au renouvellement de 1921 par 455 voix sur 715 suffrages exprimés.

A la commission de l'agriculture, il donne toute sa mesure. En séance publique, il intervient notamment dans la discussion du projet de loi relatif à l'alimentation nationale en pain et dans la discussion des interpellations sur le blé et le lait. Il se prononce pour la création d'une prime de conservation en faveur des producteurs de blé et demande la participation des producteurs à la commission chargée de fixer le prix du lait « car, en somme, ce ne sont ni les fonctionnaires ou les sénateurs qui nous donnent du lait ». Il dénonce également - le problème n'est pas neuf - le scandale du marché de La Villette, « grand foyer d'infection de la fièvre aphteuse ».

Le 7 octobre 1932, Albert Royneau disparaît prématurément à l'âge de 56 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Albert ROYNEAU, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 16 octobre 1866
Décédé le 7 octobre 1922
Profession
Propriétaire agricole
Département
Eure-et-Loir
  • Mis à jour le 24 octobre 2014