Allez au contenu, Allez à la navigation

SCREPEL Achille

Ancien sénateur du Nord

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 5 janvier 1888
  • Fin de mandat le 3 janvier 1897 ( Ne se représente pas )

Extraits de la table nominative :

1888 , 1889 , 1890 , 1891 , 1892 , 1893 , 1894 , 1895 , 1896

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

SCRÉPEL (ACHILLE), député de 1876 à 1885, né à Roubaix (Nord) le 22 janvier 1822, industriel et filateur dans sa ville natale, sans antécédents politiques, fut élu, le 16 juillet 1876, député de la 3e circonscription de Lille, en remplacement de M. Deregnaucourt décédé, par 5,286 voix (9,569 votants, 11,395 inscrits), contre 4,221 à M. Catteau. Il prit place à la gauche républicaine, fut l'un des 363 députés qui, au 16 mai, refusèrent le vote de confiance au ministère de Broglie, et fut réélu, comme tel, le 14 octobre 1877, par 5,252 voix (10,418 votants, 11,721 inscrits), contre 5,070 à M. Catteau. Son mandat lui fut renouvelé, le 4 septembre 1881, au second tour, par 5,651 voix (10,869 votants, 14,417 inscrits), contre 5,188 à M. Catteau. Il continua de siéger dans la majorité républicaine, appuya la politique scolaire et coloniale des ministères républicains, et, porté sur la liste républicaine du Nord, le 4 octobre 1885, échoua avec 116,667 voix, sur 233,696 votants.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

SCREPEL (ACHILLE, VALENTIN), né le 22 janvier 1822 à Roubaix (Nord), mort le 21 mai 1899 à Roubaix.

Député du Nord de 1876 à 1885.

Sénateur du Nord de 1888 à 1897.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. V, p. 289.)

En 1889, Achille Screpel, élu sénateur du Nord l'année précédente par 1.154 voix contre 1.106 au candidat de la droite, Déjardin, siège au Luxembourg sur les bancs de la gauche républicaine. Son activité, d'abord assez réduite - son mauvais état de santé l'oblige à demander un congé en 1891 - ne prend un peu de lustre qu'en 1892, quand il est élu président de la commission pour l'élection des femmes aux tribunaux de commerce. Cette même année il dépose également une pétition signée par des coopératives de boulangerie de son département.

Hors cela, point d'intervention publique, simplement des travaux de commissions. D'ailleurs, au renouvellement de 1897, Screpel ne se représente pas. Il est mort le 21 mai 1899 à Roubaix, où il était né soixante-dix-sept ans plus tôt.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Achille SCREPEL, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 22 janvier 1822
Décédé le 21 mai 1899
Profession
Industriel
Département
Nord
  • Mis à jour le 21 novembre 2014