Allez au contenu, Allez à la navigation

SIGALLAS Louis

Ancien sénateur du Var

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 28 janvier 1900
  • Fin de mandat le 2 janvier 1909 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

SIGALLAS (Louis, FRANÇOIS), né le 19 avril 1850 au Plan de la tour (Var), mort le 2 avril 1925 au Plan de la Tour.

Sénateur du Var de 1900 à 1909.

Fils de médecin installé au Plan-de-laTour, Louis Sigallas fit ses études secondaires au collège de Draguignan et au lycée de Marseille. Etudiant à la Faculté de médecine de cette ville quand éclate la guerre de 1870, il s'engage et fait la campagne dans l'armée de la Loire. Il passe sa thèse en 1875. On lui doit un ouvrage sur l'éclampsie puerpérale.

De bonne heure, il s'intéresse à la politique. Etudiant, il fait partie du comité de la gauche républicaine qui soutient la candidature de Gambetta à Marseille. Il est élu maire de Plan-de-laTour en 1883, conseiller général du canton de Grimaud en 1883, 1885, 1895, 1899.

Président du Conseil général, il se présente une première fois, sans succès, à une élection sénatoriale partielle en 1898. Il est élu au Sénat deux ans plus tard, le 27 janvier 1900, par 374 voix sur 472 votants.

Louis Sigallas siège au Luxembourg sur les bancs de la gauche démocratique et fait partie du groupe des médecins. Il sera, au cours de sa carrière parlementaire, membre de plusieurs commissions, notamment celle d'intérêt local. Il intervient dans la discussion du budget de 1902 contre les mesures proposées par le gouvernement envers les bouilleurs de cru ; pour déposer et défendre une proposition de résolution, qui est adoptée, sur la réglementation des eaux de la Durance ; dans la discussion du budget de l'Agriculture sur l'aménagement du lac d'Allos. En 1905, on relève ses votes pour la séparation des Eglises et de l'Etat, contre le concordat, pour les 20 jours. Appuyé par un voeu du conseil général du Var, dans la discussion du budget de 1907, il demande le relèvement de l'indemnité parlementaire. Dans la discussion du budget des Travaux publics pour 1908, il réclame des travaux d'aménagement des ports de Saint-Raphaël, Saint-Tropez et Sainte-Maxime. Dans la discussion du budget de l'Agriculture, il parle sur la répression des fraudes en matière de boissons. Il demande des subventions pour les chemins de fer d'intérêt local et des tramways lors des débats du budget des Finances.

Aux élections de 1909, Louis Sigallas n'est pas réélu. Il n'obtient que 115 voix sur 484 votants. Il consacre désormais toute son activité à sa commune natale du Plan de la tour où il meurt le 2 avril 1925, dans sa 75e année.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Louis SIGALLAS, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 19 avril 1850
Décédé le 2 avril 1925
Profession
Médecin
Département
Var
  • Mis à jour le 19 décembre 2014