Allez au contenu, Allez à la navigation

SURREAUX Victor

Ancien sénateur de la Vienne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 21 avril 1907
  • Réélu le 3 janvier 1909
  • Fin de mandat le 10 janvier 1920 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

SURREAUX (VICTOR, JOYEUX), né le 14 septembre 1850 à Genouillé (Vienne), mort le 7 juillet 1930 à Villefagnan (Charente).

Sénateur de la Vienne de 1907 à 1920.

Architecte propriétaire, Victor Surreaux fut élu maire de Poitiers en 1900. Le 16 septembre de la même année, une élection sénatoriale eut lieu pour pourvoir au remplacement de Contancin, décédé le 21 juin 1900. Surreaux fut candidat.

Au premier tour de scrutin il obtint 122 voix sur 696 votants contre 197 à de Beauchamp, 177 à Tiribillot et 149 à Demarçay. Au deuxième tour il ne recueillit que 55 suffrages sur 698 votants alors que Demarçay en recueillait 241, Tiribillot 219 et de Beauchamp 181. Au troisième tour Victor Surreaux se retira et le baron Demarçay fut élu avec 349 voix sur 697 votants, devançant Tiribillot, 215 voix et de Beauchamp, 131. Surreaux fut maire de Poitiers de 1900 à 1904.

Le sénateur Couteaux étant décédé le 27 juin 1906, une nouvelle élection sénatoriale eut lieu le 9 septembre de la même année. Surreaux se présenta. Au premier tour de scrutin, il obtint 96 voix sur 697 votants, arrivant en cinquième position derrière Magé, 213 voix, Poulle, 171, Tafferin, 109 et Servant 105 voix. Il abandonna la lutte dès le deuxième tour et ce fut Poulle qui l'emporta au troisième avec 343 voix sur 694 votants contre 334 à Magé.

Une troisième élection sénatoriale se produisit le 21 avril 1907 pour pourvoir au remplacement de Léopold Thézard, décédé le 13 février de cette même année. Surreaux fut à nouveau candidat. Au premier tour de scrutin, il arriva en seconde position avec 183 voix sur 697 votants contre 274 à Magé et 153 à Servant. Au deuxième tour, il fut élu par 360 voix sur 697 votants contre 333 à Magé et 2 à Servant.

Enfin, Surreaux entrait au Luxembourg. Aux élections du 3 janvier 1909, il fut réélu par 515 voix sur 696 votants, en même temps que Servant, 452 voix et Poulle, 426 voix.

Inscrit au groupe de la gauche démocratique, il fit partie de diverses commissions : initiative parlementaire, intérêt local, pétitions, questions intéressant les départements libérés de l'invasion, accession à la petite propriété des travailleurs et des personnes peu fortunées. Il aborda peu la tribune. Il parla dans la discussion du budget de l'agriculture en 1911 et en 1912.

Surreaux sollicita le renouvellement de son mandat aux élections du 11 janvier 1920. Mais il ne fut pas réélu. Au premier tour de scrutin, il recueillit 214 suffrages sur 696 votants contre 293 à Poulle, 209 à Albert et 182 à Duplantier. Au second tour, il arriva en quatrième position avec 318 voix sur 700 votants. Duplantier 375 voix, Poulle 360 voix et Albert 359 voix, furent élus.

Il mourut le 7 juillet 1930 à Villefagnan, en Charente. Il était âgé de 80 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Victor SURREAUX, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 14 septembre 1850
Décédé le 7 juillet 1930
Profession
Architecte
Département
Vienne
  • Mis à jour le 19 septembre 2014