Allez au contenu, Allez à la navigation

AJAVON Robert

Ancien sénateur du Togo

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 18 mai 1952
  • Fin de mandat le 8 juin 1958 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

AJAVON (Robert)

Né le 10 avril 1910 à Lomé (Togo)

Sénateur du Togo de 1952 à 1958

Après avoir obtenu le diplôme d'Etat de docteur en médecine en 1940, Robert Ajavon marque son intérêt pour la vie politique de son pays en militant au sein du Parti togolais du progrès, dont il est le président lors de son élection au Conseil de la République, le 18 mai 1952.

Il s'inscrit alors au Groupe des indépendants d'outre-mer.

Membre de la Commission des Affaires étrangères, il est désigné par le ministère des Affaires étrangères comme membre de la délégation française aux 7e, 8e et 11e sessions de l'Assemblée générale des Nations unies (1952, 1953, 1956).

Il marque en ces circonstances, comme lors de ses interventions au Conseil de la République, notamment lors de la discussion en 1956 du projet de loi-cadre sur les territoires d'outre-mer présenté par M. Gaston Defferre, ministre de la France d'outre-mer, son attachement à un statut accordant une plus grande autonomie au Togo, qui préserverait néanmoins des liens privilégiés avec la France.

Il est élu, en septembre 1956, président de l'Assemblée législative autonome du Togo, créée en application du statut appelé de ses voeux, et approuvé par référendum par la population togolaise.

Battu aux élections sénatoriales du 8 juin 1958, il poursuit, après cette date, une carrière politique au sein des institutions togolaises.

AJAVON (Robert)

Né le 10 avril 1910 à Lomé (Togo)

Sénateur du Togo de 1952 à 1958

Après avoir obtenu le diplôme d'Etat de docteur en médecine en 1940, Robert Ajavon marque son intérêt pour la vie politique de son pays en militant au sein du Parti togolais du progrès, dont il est le président lors de son élection au Conseil de la République, le 18 mai 1952.

Il s'inscrit alors au Groupe des indépendants d'outre-mer.

Membre de la Commission des Affaires étrangères, il est désigné par le ministère des Affaires étrangères comme membre de la délégation française aux 7e, 8e et 11e sessions de l'Assemblée générale des Nations unies (1952, 1953, 1956).

Il marque en ces circonstances, comme lors de ses interventions au Conseil de la République, notamment lors de la discussion en 1956 du projet de loi-cadre sur les territoires d'outre-mer présenté par M. Gaston Defferre, ministre de la France d'outre-mer, son attachement à un statut accordant une plus grande autonomie au Togo, qui préserverait néanmoins des liens privilégiés avec la France.

Il est élu, en septembre 1956, président de l'Assemblée législative autonome du Togo, créée en application du statut appelé de ses voeux, et approuvé par référendum par la population togolaise.

Battu aux élections sénatoriales du 8 juin 1958, il poursuit, après cette date, une carrière politique au sein des institutions togolaises.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Robert AJAVON,
Appartenance politique
Groupe des Indépendants d'Outre-Mer
Etat-civil
Né le 10 avril 1910
Décédé le 5 octobre 1996
Profession
Médecin
Département
Togo