Allez au contenu, Allez à la navigation

BAUDIN Raymond

Ancien sénateur de la Seine

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 juin 1958
  • Fin de mandat le 26 avril 1959 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

BAUDIN (Raymond)

Né le 23 janvier 1898 à Paris

Décédé le 3 juin 1982 à Fleury-Mérogis (Essonne)

Sénateur de la Seine en 1958

Issu d'une modeste famille parisienne du 13e arrondissement, Raymond Baudin entre dans la vie active dès la fin de ses études primaires : il devient alors ouvrier cimentier. Il adhère aux Jeunesses socialistes dès janvier 1914, et participe à la campagne pour les élections législatives d'avril 1914.

Mobilisé dans l'infanterie en avril 1917, il est libéré au début de 1920.

Lors du congrès de Tours, il rejoint le parti communiste, puis milite au Syndicat unitaire des métaux.

C'est à cette époque qu'il s'installe à l'Hay-les-Roses, où il est secrétaire de l'Etoile rouge sportive, et gérant du journal La Galère.

En 1933, il devient secrétaire permanent du Secours rouge international, et participe à la rédaction du journal La Défense.

Il est candidat sans succès aux municipales partielles qui se déroulent à l'Hay-les-Roses le 30 avril 1934 ; la liste communiste qu'il dirige remporte en revanche les municipales de mai 1935, et il accède alors à la mairie.

Lorsque la guerre éclate, en septembre 1939, le préfet de la Seine suspend le conseil municipal de l'Hay, et déchoit Raymond Baudin de son mandat le 15 février 1940. Mobilisé dès le début des hostilités à Versailles, il est arrêté le 6 mars 1940 par la Sûreté nationale pour fabrication et distribution de tracts antinationaux.

Il est alors écroué à la prison de la Santé. Libéré en décembre 1940, il poursuit son activité militante, ce qui lui vaut d'être déporté à Buchenwald en 1944.

De retour en France, il est réélu maire de l'Hay-les-Roses en mai 1945 et conserve ce mandat jusqu'en 1956. En 1946, il est rédacteur du journal La vie nouvelle, et préside l'Union des femmes françaises.

Elu conseiller général du canton de l'Hay-les-Roses en mai 1953, son élection est annulée en mai 1955 par le Conseil d'Etat.

Puis il est candidat au Conseil de la République aux élections du 8 juin 1958 : il est alors en neuvième position sur la liste présentée par le parti communiste dans la Seine. Avec 1 252 voix sur 3 112 suffrages exprimés, cette liste remporte neuf sièges sur les vingt à pourvoir et Raymond Baudin est donc élu.

Membre du groupe communiste, il siège à la Commission des affaires sociales.

A nouveau candidat en avril 1959 dans la Seine, en treizième position sur la liste communiste, il n'est pas réélu.

BAUDIN (Raymond)

Né le 23 janvier 1898 à Paris

Décédé le 3 juin 1982 à Fleury-Mérogis (Essonne)

Sénateur de la Seine de 1958 à 1959

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français, 1940-1958, tome II, p. 278-279)

Battu aux élections sénatoriales du 26 avril 1959, Raymond Baudin se retire de la vie politique. Âgé de 61 ans, il prend sa retraite en région parisienne, où il décède 23 ans plus tard.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Raymond BAUDIN,
Appartenance politique
Groupe Communiste
Etat-civil
Né le 23 janvier 1898
Décédé le 3 juin 1982
Profession
Employé
Département
Seine