Allez au contenu, Allez à la navigation

CANIVEZ André

Ancien sénateur du Nord

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 7 novembre 1948
  • Réélu le 18 mai 1952
  • Fin de mandat le 8 juin 1958 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

CANIVEZ (André)

Né le 12 juillet 1887 à Escaudain (Nord)

Décédé le 31 juillet 1970 à Sarrebourg (Moselle)

Sénateur du Nord de 1948 à 1958

Né d'une modeste famille de mineurs, André Canivez parvient cependant à suivre des études supérieures à la faculté des sciences de Lille, après sa formation comme instituteur à l'école normale de Douai.

Il est professeur d'école primaire supérieure lorsqu'il est mobilisé au 310e régiment d'infanterie, en 1914.

Sa conduite courageuse lors des combats - il est grièvement blessé - lui vaut la Croix de guerre, la Médaille militaire, et quatre citations.

En 1919, André Canivez s'installe à Douai où il enseigne à l'école normale ; la même année, il est élu au conseil municipal sur la liste SFIO. Ses grandes qualités d'organisateur lui valent d'être premier adjoint au maire dès 1925 ; il se consacre alors à la reconstruction de la ville, gravement endommagée par la guerre.

Soucieux d'aider ses anciens camarades de combat, il est vice-président des mutilés du Douaisis, siège à la commission départementale des mutilés et réformés de guerre, et crée une école de rééducation pour les mutilés. Il fonde et préside également l'Association des anciens combattants républicains.

Durant la deuxième guerre mondiale, il dirige l'école primaire supérieure de Douai, puis reprend sa place de premier adjoint, d'abord dans la délégation municipale qui siège de septembre 1944 à mai 1945, puis dans l'équipe municipale élue en mai 1945. Il est élu la même année dans le canton de Douai-Ouest, et préside la commission de l'enseignement au conseil général.

Cette bonne implantation locale lui vaut d'être candidat, en troisième position, sur la liste présentée par la SFIO aux élections sénatoriales du 7 novembre 1948. Cette liste, avec 1202 voix sur 3949 suffrages exprimés, remporte trois des neuf sièges à pourvoir; André Canivez est alors élu à la plus forte moyenne.

Au Conseil de la République, il siège à la Commission de l'éducation nationale, et à celle de la reconstruction et des dommages de guerre.

Ses compétences lui valent d'être chargé de nombreux rapports par chacune de ces Commissions sur les problèmes éducatifs, ainsi que sur ceux de l'urbanisme.

La plupart de ses interventions personnelles ont également trait aux mêmes sujets ; il obtient ainsi qu'un débat s'instaure sur la question orale qu'il formule en 1952 sur l'équipement scolaire de la France.

Réélu, à la plus forte moyenne, aux sénatoriales du 18 mai 1952 - la liste SFIO où il conserve la troisième position recueille 1199 voix sur 3940 suffrages exprimés -, il est alors nommé vice-président de la Commission de l'éducation nationale. Il accède à la présidence de cette Commission en février 1956, après la nomination au gouvernement de Jacques Bordeneuve.

Aucune grande discussion législative ou budgétaire portant sur les problèmes éducatifs ne se déroule sans intervention de sa part.

Les 2 et 3 juin 1958, il vote pour les pleins pouvoirs, et pour la révision constitutionnelle.

Il n'est pas candidat aux élections sénatoriales du 8 juin 1958 ; retiré de la vie politique nationale, il se consacre à sa mairie de Douai, où il a été réélu en 1953, et à son mandat de conseiller général, également reconduit en 1955.

Il rédige alors plusieurs ouvrages, portant sur ses souvenirs de guerre, et sur l'histoire locale, parmi lesquels L'école normale d'instituteurs de Douai de 1834 à 1961, Souvenirs : le 11 août et le 1er septembre 1944, et Un quart de siècle au service de Douai et des Douaisiens.

Officier de la Légion d'honneur en 1947, officier de l'ordre de Léopold, André Canivez est également officier des Palmes académiques.

Il meurt, en 1970, des suites d'un accident de la route.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. André CANIVEZ,
Appartenance politique
Groupe Socialiste
Etat-civil
Né le 12 juillet 1887
Décédé le 30 juillet 1970
Profession
Instituteur
Département
Nord