Allez au contenu, Allez à la navigation

CHAMBRIARD Paul

Ancien sénateur de la Haute-Loire

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Réélu le 19 juin 1955
  • Fin de mandat le 26 avril 1959 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

CHAMBRIARD (Paul)

Né le 2 août 1886 à Brioude (Haute-Loire)

Décédé le 2 juin 1964 à Brioude

Conseiller de la République, puis Sénateur de la Haute-Loire de 1946 à 1958

Issu d'une famille d'industriels implantée de longue date en Haute-Loire, Paul Chambriard se consacre à la gestion de l'entreprise paternelle d'exploitation du bois, après l'obtention du diplôme des Hautes Etudes Commerciales.

Lorsque éclate la grande guerre, il est mobilisé comme sous-officier d'infanterie ; son courage au combat, et ses qualités de meneur d'hommes le font rapidement accéder au grade de capitaine, après avoir été nommé, sur le front, chevalier de la Légion d'honneur, et avoir reçu la Croix de guerre avec cinq citations.

Après l'armistice, le commandant Chambriard est désigné comme président de la commission provisoire de rapatriement des prisonniers de guerre, à Dantzig.

A son retour en Haute-Loire, il est élu au conseil municipal de Brioude, dirigé par une majorité radicale depuis 1871 ; l'élection de trois candidats modérés, dont Paul Chambriard, en 1919, marque une évolution politique nouvelle dans cette cité.

Paul Chambriard fonde alors la section de Brioude de l'Union Nationale des Combattants, qu'il préside.

Durant l'entre-deux-guerres, tout en développant son entreprise, il accède à un grand nombre de responsabilités diverses au sein du département : il préside ainsi l'Association des exploitants forestiers de la Haute-Loire, et siège au comité de direction de la Fédération nationale du bois. Il est également administrateur de la caisse primaire de Sécurité sociale, et de la caisse d'Allocations familiales de la Haute-Loire, et préside la société de secours mutuel des familles ouvrières du Puy et de Brioude.

Après la Libération, il s'engage activement dans la vie politique, en se portant candidat aux deux Constituantes, en quatrième position de la liste Républicaine d'action sociale, qui remporte trois, puis deux des quatre sièges à pourvoir.

Lors des législatives du 10 novembre 1946, la liste des Républicains d'action sociale et paysanne conserve deux élus, alors que Paul Chambriard en occupe toujours la quatrième place.

Puis il est élu le 8 décembre 1946 au Conseil de la République : avec 189 voix sur 549 suffrages exprimés, il remporte le siège à pourvoir en Haute-Loire. Il est réélu dès le premier tour le 7 novembre 1948, en tête de la liste Indépendante et paysanne qui recueille les deux sièges à pourvoir ; il dispose alors de 361 voix sur 708 suffrages exprimés.

Membre du groupe républicain d'action sociale et paysanne, il siège à la Commission des moyens de communication, et à la Commission de la production industrielle.

Mais la charge de ses mandats locaux- il est maire de Brioude depuis 1947, et le demeurera jusqu'à sa mort, et conseiller général de la Haute-Loire depuis 1949 - ne lui permet pas de participer activement à la séance publique.

Il intervient cependant, en février 1949, en qualité de rapporteur de la Commission de la production industrielle, sur l'aménagement de la chute de Montpezat.

Tête de la liste d'Union des républicains indépendants et paysans aux sénatoriales du 19 juin 1955, il manque de quelques voix sa réélection au premier tour, mais sa liste remporte au deuxième tour les deux sièges à pourvoir, lui-même recueillant alors 425 voix sur 691 suffrages exprimés.

Lors des débats des 2 et 3 juin 1958, il vote en faveur des pleins pouvoirs, et de la révision constitutionnelle.

Il n'est pas réélu aux sénatoriales du 26 avril 1959.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Paul CHAMBRIARD,
Appartenance politique
Groupe du Centre Républicain d'Action Rurale et Sociale
Etat-civil
Né le 2 août 1886
Décédé le 2 juin 1964
Profession
Industriel
Département
Haute-Loire