Allez au contenu, Allez à la navigation

CLAIREFOND Emmanuel

Ancien sénateur de Maine-et-Loire

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

CLAIREFOND (Emmanuel)

Né le 20 avril 1897, à Valence (Drôme)

Décédé le 21 novembre 1953 à Angers (Maine-et-Loire)

Membre de la seconde Assemblée nationale constituante (Maine-et-Loire)

Conseiller de la République du Maine-et-Loire de 1946 à 1948

Emmanuel Clairefond accomplit ses études secondaires dans son département natal, la Drôme, à l'institution Notre-Dame, située à Saint-Paul-les-Trois-Châteaux.

Après son baccalauréat ès lettres, il entre dans une entreprise de graines et semences, puis, devenu directeur commercial, s'installe à Saumur. Officier d'artillerie de réserve, il combat comme tel durant les deux guerres mondiales, avec un courage récompensé par de nombreuses distinctions : chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire, croix de guerre 1914-1918, croix de combattant volontaire, croix des services militaires volontaires. Il est prisonnier de guerre de juillet 1940 à juin 1941, puis est libéré comme ancien combattant.

A la Libération, il s'engage dans les rangs du MRP, et, élu au conseil municipal de Saumur en mai 1945, il en devient le maire ; il conservera ce mandat jusqu'à sa mort.

Au mois d'octobre suivant, il entre au conseil général du Maine-et-Loire, puis en devient vice-président.

Il est alors candidat dans le Maine-et-Loire, en quatrième position sur la liste du MRP, aux élections du 21 octobre 1945 à la première Constituante : cette liste remporte trois des six sièges à pourvoir.

Lors des élections du 2 juin 1946, il est, cette fois, élu, car la liste du MRP, avec 108 248 voix sur 246 584 exprimés, obtient quatre sièges.

Au sein de cette seconde Constituante, il siège aux Commissions de la défense nationale, et de la reconstruction et des dommages de guerre.

Lors des élections sénatoriales du 8 décembre 1946, il remporte facilement, dans le Maine-et-Loire, le siège à pourvoir dans le cadre départemental, avec 625 voix sur 1 093 exprimés.

Membre là encore de la Commission de la défense nationale, et de la Commission de la reconstruction et des dommages de guerre, il est l'auteur d'un rapport, au nom de la Commission de la défense, sur l'admission dans le cadre actif d'officiers de réserve.

A nouveau candidat le 7 novembre 1948, il est victime du succès de la liste du RPF, qui remporte les trois sièges à pourvoir ; figurant lui-même en deuxième position de la liste Républicaine populaire pour la défense de toutes les libertés et le renforcement de l'autorité de l'Etat, il ne recueille sur son nom que 183 voix sur 1 227 exprimés.

Il est à nouveau candidat, en troisième position de la liste MRP, aux législatives du 17 juin 1951, qui recueille deux des six sièges à pourvoir.

Il se retire alors de la vie politique nationale, et meurt à Angers le 21 novembre 1953.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Emmanuel CLAIREFOND,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 20 avril 1897
Décédé le 21 novembre 1953
Profession
Directeur commercial
Département
Maine-et-Loire