Allez au contenu, Allez à la navigation

COZZANO Félicien

Ancien sénateur du Soudan

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 13 janvier 1947
  • Réélu le 14 novembre 1948
  • Fin de mandat le 10 septembre 1953 (Décédé)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

COZZANO (Félicien)

Né le 25 septembre 1899 au Grau-du-Roi (Gard)

Décédé le 10 septembre 1953 à Paris

Conseiller de la République, puis Sénateur du Soudan (1er collège) de 1947 à 1953

Au terme de ses études à l'école normale de Montpellier, Félicien Cozzano est nommé instituteur : il a vingt-deux ans, et demande à partir sans délai outre-mer. Envoyé au Soudan français, il est le premier instituteur de notre pays à enseigner à Tombouctou. Il dirige successivement plusieurs écoles normales régionales, avant d'être nommé, en 1934, à la tête de celle de Kalibougono. Présent à ce poste lors de la défaite de 1940, il refuse alors de prêter le serment de fidélité exigé par le gouvernement de Vichy, ce qui lui vaut une révocation immédiate.

Contraint de regagner la métropole, il trouve refuge dans son département natal, le Gard, où il a conservé de solides amitiés.

Il y noue rapidement des contacts avec des réseaux de résistance, et prend part à leurs actions.

La Libération lui permet de regagner le Soudan, où il siège à l'Assemblée territoriale. Il est ensuite élu au Conseil de la République par le premier collège : le 13 janvier 1947, il recueille 11 voix sur 19 suffrages exprimés.

Au Palais du Luxembourg, il s'apparente au groupe SFIO, et siège à la Commission de la France d'outre-mer, qui le charge des fonctions de rapporteur sur différents textes relevant de sa compétence : attribution aux territoires d'outre-mer d'un contingent d'instruments agricoles, limites d'âge du personnel colonial, attribution aux Français d'outre-mer de décorations pour faits de guerre ou de résistance, application stricte et immédiate de la Constitution du 27 octobre 1946 dans les TOM, création d'un institut d'élevage et de médecine vétérinaire des pays tropicaux.

Il intervient également lors de la discussion du projet de loi sur l'élection des Conseillers de la République.

A nouveau candidat aux élections du 14 novembre 1948, il est réélu dans le premier collège avec 11 voix sur 20 suffrages exprimés ; il se réclame alors du RPF, ce qui lui vaut d'être exclu de la SFIO.

Il rejoint alors le groupe de l'Action Républicaine et Démocratique, et siège à nouveau à la Commission de la France d'outremer ; il accède également aux fonctions de secrétaire du Conseil de la République, qu'il conserve en 1949.

En 1950, il est rapporteur pour la Commission de la France d'outre-mer du projet de loi tendant à la validation des actes du gouvernement provisoire de la République de Cochinchine, et de la proposition de résolution concernant les fonctionnaires d'outremer inaptes au service ; il participe également à la discussion de sa question orale sur les conditions de vente de la récolte d'arachides au Sénégal.

Le débat sur les dépenses de fonctionnement des services de la France d'outre-mer pour 1951 lui permet d'attirer l'attention sur l'amélioration souhaitable des relations économiques entre la métropole et la France d'outre-mer ; puis, en mai 1952, il rédige le rapport d'une mission d'enquête effectuée, au nom de la commission de la France d'outremer, sur l'office du Niger.

A compter de cette date, son état de santé de plus en plus défaillant le tient éloigné de l'hémicycle.

Il meurt à Paris le 10 septembre 1953.

Il était décoré de la médaille coloniale.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Félicien COZZANO,
Appartenance politique
Groupe de l'Action Démocratique et Républicaine
Etat-civil
Né le 25 septembre 1899
Décédé le 10 septembre 1953
Profession
Instituteur
Département
Soudan