Allez au contenu, Allez à la navigation

DJESSOU Loubo Augustin

Ancien sénateur de la Côte d'Ivoire

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 19 juin 1955
  • Fin de mandat le 15 juillet 1959 (Cessation de mandat en application de l'ordonnance n°58-974 du 17 octobre 1958, relative au fonctionnement provisoire des pouvoirs publics)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

DJESSOU (Loubo)

Né en 1917 à Soubré (Côte d'Ivoire)

Décédé le 29 novembre 1986 à Abidjan (Côte d'Ivoire)

Sénateur de Côte d'Ivoire de 1955 à 1958

Au terme de ses études primaires, Loubo Djessou est admis à l'école normale William Ponty de Gorée, au Sénégal, puis obtient, en 1938, le diplôme de médecin africain à l'école de médecine de Dakar. Tout en exerçant sa profession, il poursuit ses études générales, et obtient le baccalauréat en 1945 ; il part alors à Paris, où il suit les cours des facultés de médecine et de sciences.

Docteur en médecine en 1949, il est également licencié ès-sciences. De retour en Côte d'Ivoire, il exerce de 1950 à 1953 au cercle de Tabou puis dans le quartier populaire de Treichville, à Abidjan, où son dévouement lui vaut une grande popularité. Il fonde, en 1953, le cercle culturel et folklorique de la Côte d'Ivoire, et préside à partir de juillet 1954 le comité anti-alcoolique ; il est également délégué du comité de la santé publique de la Côte d'Ivoire.

Son entrée dans la vie politique date de son élection, en 1954, au conseil municipal de Treichville, sous l'égide du Rassemblement Démocratique Africain (RDA). Il y siège à la commission des affaires sociales, et préside la commission d'hygiène.

Lors des élections du 19 juin 1955 au Conseil de la République, Loubo Djessou figure en seconde position sur la liste présentée par le RDA pour la 2e section de Côte d'Ivoire ; avec 27 voix sur 30 exprimés, cette liste remporte les deux sièges à pourvoir.

Rattaché administrativement au groupe du RGR, il siège à la Commission de la famille, et à celle des boissons.

Très absorbé par ses fonctions municipales, et son activité médicale, qu'il continue à exercer, il n'intervient en séance publique qu'à l'occasion du débat sur le projet de loi-cadre relatif aux territoires d'outre-mer, au mois de juin 1956. Les 2 et 3 juin 1958, il se prononce en faveur des pleins pouvoirs, et de la révision constitutionnelle.

Nommé membre de la Commission des affaires sociales en janvier 1959, son mandat sénatorial prend fin le 15 juillet suivant.

DJESSOU (Loubo)

Né en 1917 à Soubré (Côte d'Ivoire)

Décédé le 29 novembre 1986 à Abidjan (Côte d'Ivoire)

Sénateur de Côte d'Ivoire de 1955 à 1958

Au terme de ses études primaires, Loubo Djessou est admis à l'école normale William Ponty de Gorée, au Sénégal, puis obtient, en 1938, le diplôme de médecin africain à l'école de médecine de Dakar. Tout en exerçant sa profession, il poursuit ses études générales, et obtient le baccalauréat en 1945 ; il part alors à Paris, où il suit les cours des facultés de médecine et de sciences.

Docteur en médecine en 1949, il est également licencié ès-sciences. De retour en Côte d'Ivoire, il exerce de 1950 à 1953 au cercle de Tabou puis dans le quartier populaire de Treichville, à Abidjan, où son dévouement lui vaut une grande popularité. Il fonde, en 1953, le cercle culturel et folklorique de la Côte d'Ivoire, et préside à partir de juillet 1954 le comité anti-alcoolique ; il est également délégué du comité de la santé publique de la Côte d'Ivoire.

Son entrée dans la vie politique date de son élection, en 1954, au conseil municipal de Treichville, sous l'égide du Rassemblement Démocratique Africain (RDA). Il y siège à la commission des affaires sociales, et préside la commission d'hygiène.

Lors des élections du 19 juin 1955 au Conseil de la République, Loubo Djessou figure en seconde position sur la liste présentée par le RDA pour la 2e section de Côte d'Ivoire ; avec 27 voix sur 30 exprimés, cette liste remporte les deux sièges à pourvoir.

Rattaché administrativement au groupe du RGR, il siège à la Commission de la famille, et à celle des boissons.

Très absorbé par ses fonctions municipales, et son activité médicale, qu'il continue à exercer, il n'intervient en séance publique qu'à l'occasion du débat sur le projet de loi-cadre relatif aux territoires d'outre-mer, au mois de juin 1956. Les 2 et 3 juin 1958, il se prononce en faveur des pleins pouvoirs, et de la révision constitutionnelle.

Nommé membre de la Commission des affaires sociales en janvier 1959, son mandat sénatorial prend fin le 15 juillet suivant.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Loubo Augustin DJESSOU,
Appartenance politique
Groupe du Rassemblement Démocratique Africain (App. Groupe Communiste)
Etat-civil
Né en 1917
Décédé le 29 novembre 1986
Profession
Médecin
Département
Côte d'Ivoire