Allez au contenu, Allez à la navigation

EHM Albert

Ancien sénateur du Bas-Rhin

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 19 août 1947
  • Réélu le 7 novembre 1948
  • Fin de mandat le 20 janvier 1950 (Démissionnaire)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

EHM (Albert)

Né le 12 août 1912 à Sélestat (Bas-Rhin)

Décédé le 2 octobre 1983 à Sélestat

Membre de la seconde Assemblée nationale constituante (Bas-Rhin)

Conseiller de la République, puis Sénateur du Bas-Rhin de 1947 à 1950

Albert Ehm fait partie de ces nouveaux talents qui accèdent à la vie politique dans les rangs du Mouvement Républicain Populaire, à la Libération.

Il a accompli, dans les années 1930, une brillante carrière d'enseignant : après des études aux universités de Strasbourg, puis de Paris, couronnées par un doctorat ès-lettres, il enseigne au Prytanée militaire de La Flèche, puis se voit confier la direction de l'Institut de psychologie et de pédagogie de Lyon.

Il rédige à cette époque plusieurs ouvrages qui résument son expérience d'enseignant ; en 1938 paraissent ainsi l'Education nouvelle, puis un essai sur La pédagogie morale et, en 1942, Education et culture.

Revenu à Strasbourg après la Libération, il y anime une chronique hebdomadaire radiodiffusée.

C'est à l'occasion d'une élection partielle qu'il est élu, en février 1947, conseiller général du canton de Marckolsheim, non loin de sa ville natale de Sélestat. Il avait été, auparavant, député du Bas-Rhin à la seconde Assemblée nationale constituante, dernier élu sur la liste du MRP, qui avait alors remporté cinq des huit sièges à pourvoir.

Lors des premières élections au Conseil de la République, le 8 décembre 1946, il figure en troisième position sur la liste du MRP qui remporte deux des trois sièges à pourvoir. Mais Alfred Oberkirch, qui conduisait cette liste, disparaît le 5 janvier 1947, et les modalités de son remplacement nécessitent l'adoption de la loi du 5 avril 1947, relative au remplacement des Conseillers de la République décédés, démissionnaires ou invalidés.

C'est sur cette base qu'Albert Ehm est appelé à remplacer le disparu au Palais du Luxembourg, le 19 août 1947.

Il y rejoint le groupe du MRP, et siège aux commissions de l'éducation nationale, et de la presse.

Lors du renouvellement du Conseil de la République, le 7 novembre 1948, c'est lui qui conduit la liste du MRP dans le Bas-Rhin. Durement concurrencé par le RPF, le MRP n'a qu'un élu, Albert Ehm, alors que le RPF remporte les trois autres sièges à pourvoir.

Cette situation imprévue prive l'autre sortant, Alfred Wehrung, de son mandat ; et Albert Ehm est conduit à lui céder son siège, par sa démission intervenue le 20 janvier 1950.

Au cours de ce bref passage à la Haute Assemblée, ses seules interventions en séance publique portent, en mars 1949, sur les publications destinées à la jeunesse et, en juillet de la même année, sur le statut du Conseil de l'Europe.

Il tente une nouvelle fois sa chance lors des élections législatives du 2 janvier 1956, sans plus de succès. Mais sa forte implantation locale - il est maire de Sélestat depuis 19471 - lui permet de retrouver un mandat national lors des élections législatives du 30 novembre 1958 : il est alors élu député de la quatrième circonscription du Bas-Rhin, siège qu'il conservera lors des renouvellements de 1962, 1967, 1968 et 1973.

Note de la division des archives du Sénat : (1) il est maire de Sélestat de1953 à 1965.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Albert EHM,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 12 août 1912
Décédé le 2 octobre 1983
Profession
Professeur
Département
Bas-Rhin