Allez au contenu, Allez à la navigation

FERRIER Gabriel

Ancien sénateur de la Seine

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 20 décembre 1947
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

FERRIER (Gabriel)

Né le 22 mai 1911 à Rodez (Aveyron)

Décédé le 14 juin 1986 à Le Gua (Isère)

Conseiller de la République de la Seine de 1947 à 1948

Gabriel Ferrier est conseiller général de la Seine depuis les cantonales du mois de septembre 1945, et, par ailleurs, directeur commercial des Editions du Cerf, lorsque le MRP le place en cinquième position de la liste présentée dans la Seine aux élections du 8 décembre 1946 au Conseil de la République.

Avec 3 569 voix sur 9 910 suffrages exprimés, cette liste remporte alors quatre des dix sièges à pourvoir.

Aussi, lorsque Max André est désigné comme membre de l'Assemblée de l'Union française, et démissionne de ce fait de son mandat de conseiller de la République, le 11 décembre 1947, c'est Gabriel Ferrier qui est appelé à le remplacer, à compter du 20 décembre. A la Haute assemblée, il rejoint le groupe du MRP, et siège aux Commissions de la presse, et du travail ; il démissionne de cette dernière en septembre 1948 pour siéger à la Commission des finances.

Au nom de la Commission du travail, il prend part aux discussions sur le projet de loi complétant la loi du 30 avril 1947 relative à la journée du 1er mai, puis à celle sur la modification du régime de l'assurance vieillesse (avril et juillet 1948). Il participe également, en mai, au débat consécutif à sa question orale sur l'application du régime de la sécurité sociale aux médecins du travail.

Le 14 mai 1948, il dépose une proposition de résolution originale, puisqu'elle tend à « inviter le Gouvernement à provoquer la réunion d'une Conférence mondiale à l'effet de procéder à la réforme du calendrier ». Cette proposition vise à modifier le calendrier grégorien pour parvenir « à la stabilisation de la fête de Pâques, et des autres fêtes mobiles ».

Puis il intervient, en avril, dans le débat consécutif à sa question orale sur l'application du régime de la sécurité sociale aux médecins du travail, et, au nom de la Commission du travail, sur la modification du régime de l'assurance vieillesse, en juillet.

Lors du renouvellement du Conseil de la République, le 7 novembre 1948, la liste du MRP, conduite par Léo Hamon, et sur laquelle Gabriel Ferrier figure en deuxième position, est victime de l'émergence du RPF : avec 219 voix sur 3 096 suffrages exprimés, elle n'obtient plus qu'un seul des vingt sièges à pourvoir. Il voit alors s'interrompre sa brève carrière parlementaire, mais siège toujours au conseil général de la Seine.

Après son départ du Conseil de la République, il reprend ses multiples activités dans le monde de l'édition : il est ainsi chef de service au Centre national des industries de l'édition, trésorier du Syndicat national des exportateurs de périodiques français, vice-président de la Société de caution mutuelle des éditeurs français, et préside la sous-section de littérature religieuse du Syndicat national des éditeurs.

Il est également membre du Cercle des économistes, du Comité de l'École nouvelle d'organisation économique et sociale, et directeur de l'École supérieure d'organisation professionnelle.

Lors des législatives anticipées du 2 janvier 1956, il apporte son soutien à la liste présentée pour le MRP dans la cinquième circonscription de la Seine en acceptant d'y figurer en neuvième et dernière position.

Il figure également en troisième position sur la liste présentée par le MRP aux sénatoriales du 8 juin 1958, mais cette liste ne remporte alors que deux des vingt sièges à pourvoir.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Le Sénat vers 1950
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 22 mai 1911
Décédé le 14 juin 1986
Profession
Directeur commercial
Département
Seine