Allez au contenu, Allez à la navigation

GANDER Lucien

Ancien sénateur du Haut-Rhin

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 30 septembre 1951
  • Fin de mandat le 18 mai 1952 (Ne se représente pas)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

GANDER (Lucien)

Né le 20 janvier 1884 à Mulhouse (Haut-Rhin)

Décédé le 6 août 1960 à Mulhouse

Sénateur du Haut-Rhin de 1951 à 1952

Lucien Gander voit le jour dans une province occupée par l'Allemagne depuis la défaite de 1870, et cette fatalité historique pèsera lourdement dans l'orientation de son destin : lors du premier conflit mondial, il est en effet mobilisé dans l'armée ennemie.

Aussi, lors de l'occupation consécutive à la nouvelle défaite de 1940, eut-il à coeur d'aider ses compatriotes évadés des camps de prisonniers de guerre à regagner la France, en dépit des risques encourus.

La frontière passait alors par les Vosges, et sa bonne connaissance de la région fut précieuse.

Ce dévouement fut consacré par l'obtention, en 1951, d'une attestation de « passeur ».

Mais c'est sur le plan politique que la reconnaissance de ses concitoyens s'exprima lors de la libération de Mulhouse, puisque lui fut alors confiée la responsabilité de la municipalité provisoire, dès le départ des autorités allemandes. Alors que son activité avait été jusqu'alors consacrée toute entière à la direction du négoce en produits chimiques hérité de son père, dans lequel il était entré, en 1900, dès l'obtention de son diplôme d'études primaires supérieures, il se passionne alors pour la vie politique, et contribue activement à promouvoir le Rassemblement du Peuple Français en Alsace.

Il est ainsi porté, en 1947, à la tête de la mairie de Mulhouse.

Le RPF connaît alors son apogée ; la liste qui s'en réclame remporte ainsi les trois sièges à pourvoir lors du scrutin sénatorial du 7 novembre 1948.

Lorsque Georges Bourgeois est élu député lors du scrutin de juin 1951, Lucien Gander remporte dès le premier tour l'élection sénatoriale partielle organisée le 30 septembre pour pourvoir le siège vacant, avec 599 voix sur 1 176 suffrages exprimés, contre 420 voix à Joseph Rey, candidat MRP, et maire de Colmar.

Au Conseil de la République, Lucien Gander rejoint le groupe du RPF, et siège à la Commission des affaires économiques et à la Commission de reconstruction et des dommages de guerre.

Le Haut-Rhin appartenant à la série renouvelable dès 1952, Lucien Gander choisit alors de ne pas se représenter à l'élection du 18 mai.

De même abandonne-t-il la mairie de Mulhouse en 1953. Il se retire alors de la vie politique, et s'éteint le 6 août 1960, dans sa ville natale.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Lucien GANDER,
Appartenance politique
Groupe du Rassemblement du Peuple Français
Etat-civil
Né le 20 janvier 1884
Décédé le 8 août 1960
Profession
Négociant en produits chimiques
Département
Haut-Rhin