Allez au contenu, Allez à la navigation

GARESSUS Eugène

Ancien sénateur du Haut-Rhin

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 13 janvier 1957
  • Fin de mandat le 8 juin 1958 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

GARESSUS (Eugène)

Né le 12 mars 1899 à Lucelle (Haut-Rhin)

Décédé le 20 mars 1964 à Lucelle

Sénateur du Haut-Rhin de 1957 à 1958

Après des études primaires, Eugène Garessus se consacre avec succès à sa ferme du Petit Kohlberg, qu'il fait prospérer notamment par l'élevage. Très engagé dans son secteur d'activité, il siège au conseil d'administration du Crédit agricole du Haut-Rhin, à l'Union départementale des syndicats d'élevage, et préside le Syndicat des exploitants agricoles de Lucelle, son village natal.

La gestion publique l'attire également, puisqu'il est élu, dès 1924, au conseil municipal de Lucelle, et y occupe les fonctions d'adjoint au maire sans discontinuité de 1929 à 1951. De 1951 à 1953, il est lui-même maire de Lucelle.

Son statut de notable est conforté par sa courageuse action de soutien, durant la seconde guerre mondiale, à de nombreux prisonniers, évadés, ou réfractaires au Service du Travail Obligatoire.

La Croix de guerre 1939-1945 avec étoile de vermeil récompense cette action, comme l'attribution de la qualité de « passeur » de 214 français menacés.

Sa bonne implantation locale conduit donc le Centre National des Indépendants à le présenter à l'élection sénatoriale partielle organisée le 13 janvier 1957 pour remplacer Gérard Hartmann, décédé.

Il y affronte sept autres candidats, et remporte au premier tour le modeste score de 238 voix sur 1 205 exprimés, mais, au deuxième tour, il bénéficie du désistement en sa faveur du candidat SFIO, et de la rivalité persistante entre deux candidats issus du MRP ; il est alors élu avec 492 voix.

Au Conseil de la République, il rejoint le groupe du Centre Républicain d'Action Rurale et Sociale, et siège à la Commission des pensions, et à celle de l'agriculture.

Durant son court mandat, il dépose deux propositions de loi visant à compléter le code minier, et à modifier la loi du 22 juillet 1948 accordant des permissions spéciales aux jeunes agriculteurs sous les drapeaux.

Il est également l'auteur d'une proposition de résolution tendant à inviter le Gouvernement à exonérer le vaccin antiaphteux de la taxe à la valeur ajoutée.

Candidat isolé aux sénatoriales du 8 juin 1958, il ne peut contrarier la domination de la Liste d'Union pour le Progrès Economique et Social, qui remporte les trois sièges à pourvoir.

Lui-même recueille alors 132 voix au premier tour, sur 1 207 suffrages exprimés, puis 72 au second.

Il se consacre alors à ses mandats professionnels, et disparaît en 1964.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Eugène GARESSUS,
Appartenance politique
Groupe du Centre Républicain d'Action Rurale et Sociale
Etat-civil
Né le 12 mars 1899
Décédé le 20 mars 1964
Profession
Exploitant agricole
Département
Haut-Rhin