Allez au contenu, Allez à la navigation

GERBER Philippe

Ancien sénateur du Pas-de-Calais

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 6 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

GERBER (Philippe)

Né le 22 juillet 1882 à Doullens (Somme)

Décédé le 18 juillet 1968 à Arras (Pas-de-Calais)

Conseiller de la République du Pas-de-Calais de 1946 à 1948

Après l'obtention de son doctorat en droit, Philippe Gerber choisit d'être avocat, et s'inscrit au barreau d'Arras en 1906.

Très engagé dans le christianisme social, il est professeur aux Semaines sociales de France, organisées en 1911 à Saint Etienne, et en 1912 à Limoges.

Mobilisé en 1914, il sert au 33e Régiment d'Infanterie, comme sergent, puis sous-lieutenant.

Grièvement blessé en 1915, il est affecté, une fois guéri, à l'armée d'Orient : il est successivement lieutenant au 84e Régiment d'Infanterie, puis à l'Etat-major des troupes d'occupation en Bulgarie.

Démobilisé en mai 1919, il reprend sa place au barreau d'Arras.

Son courage durant le conflit lui a valu la Croix de guerre, et la Légion d'honneur à titre militaire. Toujours ouvert à l'engagement social, il préside le secrétariat social d'Arras, et la Caisse d'assurances sociales « La Famille Artésienne ».

Dans cette lignée, il fonde, en 1924, la section locale du Parti Démocrate Populaire, et accède, quelques années plus tard, à la présidence de la fédération départementale.

Son premier mandat électif lui échoit lors des élections municipales partielles du 12 décembre 1937 : il est alors élu conseiller municipal d'Arras, sous l'étiquette « Concentration Républicaine ».

Parallèlement, il administre le « Courrier du Pas-de-Calais », mais démissionne de cette fonction en 1941, pour protester contre les contraintes imposées par l'occupant.

Les premières municipales d'après-guerre, en mai 1945, le confirme dans son mandat de conseiller municipal d'Arras, alors qu'il avait participé à la fondation, en 1943, du Comité local de la Résistance.

Président-fondateur de la fédération MRP du Pas-de-Calais, il conduit la liste présentée par ce parti dans ce département aux élections du 8 décembre 1946 au Conseil de la République : avec 881 voix sur 2 258 suffrages exprimés, cette liste remporte l'un des trois sièges à pourvoir.

Au Conseil de la République, il rejoint le groupe du MRP, et siège aux Commissions de la reconstruction, et des finances.

Parlementaire très actif, il prend part à de nombreux débats, que ce soit dans les domaines politiques, sociaux ou financiers : ainsi intervient-il sur l'amnistie, le régime des élections municipales, mais aussi les loyers, les réparations dues aux personnes sinistrées ou spoliées, ou les secours aux victimes des inondations du Pas-de-Calais (1947).

L'année suivante, la Commission de la reconstruction lui confie les rapports sur les dommages de guerre, et les associations syndicales de remembrement et de reconstruction.

Il prend également une part active à la discussion sur les sociétés coopératives de reconstruction, ainsi que sur le nouveau projet de loi sur les loyers, et sur les nouvelles modalités d'élection des Conseillers de la République.

Celles-ci ne lui sont d'ailleurs pas favorables : bien qu'en tête de la Liste Républicaine d'Action Sociale et Familiale, lors du renouvellement du 7 novembre 1948, il n'est pas réélu, ne recueillant que 349 voix sur 2 949 suffrages exprimés, score insuffisant pour remporter l'un des cinq sièges à pourvoir.

Philippe Gerber se consacre alors à son mandat municipal et à ses fonctions au sein du MRP, tout en poursuivant son activité d'avocat.

Il s'éteint à Arras en 1968.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Philippe GERBER,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 22 juillet 1882
Décédé le 18 juillet 1968
Profession
Avocat
Département
Pas-de-Calais