Allez au contenu, Allez à la navigation

GOURA Pierre

Ancien sénateur du Moyen-Congo

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 19 juin 1955
  • Fin de mandat le 15 juillet 1959 (Cessation de mandat en application de l'ordonnance n°58-974 du 17 octobre 1958, relative au fonctionnement provisoire des pouvoirs publics)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

GOURA (Pierre)

Né le 19 avril 1912 à Youa (Moyen-Congo)

Décédé le 24 septembre 1996 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis)

Sénateur du Moyen-Congo de 1955 à 1958

Pierre Goura est issu d'une chifferie traditionnelle du village de Youa, dans le district de Sibiti, au Moyen-Congo.

Après l'obtention du certificat d'études primaires, il entre comme commis dans les services administratifs du Territoire. Comme il possède également une petite coupe de bois dans la province de Dolisie, il décide ensuite de se consacrer entièrement à son exploitation.

Sa réussite professionnelle lui acquiert notoriété et confiance : il est élu, en 1952, au Conseil du Territoire, et en préside la commission permanente avant d'accéder, en 1954, à la présidence du Conseil lui-même.

C'est dans ce contexte qu'il se présente, le 19 juin 1955, à l'élection au Conseil de la République, dans la 2e section du Moyen-Congo ; il est alors élu par 14 voix sur 24 suffrages exprimés.

Dans cette assemblée, il se rattache d'abord au groupe de la Gauche Démocratique et du RGR, et siège à la Commission de la production industrielle, et à celle de l'agriculture.

Lorsque le groupe des Indépendants d'outre-mer s'ouvre aux membres du Rassemblement Démocratique Africain, à la fin de l'année 1955, Pierre Goura le rejoint.

Ses mandats territoriaux l'absorbent trop pour qu'il puisse participer fréquemment aux débats du Conseil de la République ; mais il s'exprime néanmoins sur les crédits militaires du ministère de la France d'outre-mer, et sur la réorganisation municipale outre-mer (1955), le deuxième plan de modernisation et d'équipement, en souhaitant un accroissement de son impact en Afrique Equatoriale Française, ainsi, bien sûr, que sur le projet de loi-cadre relatif aux territoires d'outre-mer (1956).

Lors de la discussion du projet de loi relatif aux communautés économiques et atomiques européennes, en juillet 1957, il exprime ainsi son sentiment : « je voterai la ratification du traité sur le Marché commun, qui semble devoir être un facteur favorable au progrès économique et social des territoires d'outre-mer. J'ai, cependant, quelque appréhension concernant l'admission des populations autochtones comme partenaires à part entière dans la Communauté ».

Les 2 et 3 juin 1958, il vote pour les pleins pouvoirs, et pour la révision constitutionnelle.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Pierre GOURA,
Appartenance politique
Groupe de l'Union Démocratique et Socialiste de la Résistance et du Rassemblement Démocratique Africain
Etat-civil
Né le 2 janvier 1917
Décédé le 24 septembre 1996
Profession
Exploitant forestier
Département
Moyen-Congo