Allez au contenu, Allez à la navigation

GRIMALDI Jacques

Ancien sénateur des Comores

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 9 mars 1947
  • Réélu le 19 décembre 1948
  • Réélu le 19 juin 1955
  • Fin de mandat le 26 avril 1959 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

GRIMALDI (Jacques)

Né le 22 février 1906 à Castirla (Corse)

Conseiller de la République, puis Sénateur des Comores de 1947 à 1958

Au terme de ses études secondaires menées à Ajaccio, Jacques Grimaldi obtient sa licence en droit à la faculté d'Aix-en-Provence. C'est en 1929 qu'il s'installe dans l'île de la Grande Comores comme commis des services civils.

Dans cette subdivision administrative, il remplit ensuite les fonctions de greffier, notaire et commissaire priseur.

Mobilisé de 1939 à 1940, il regagne les Comores en 1941. Il quitte alors l'administration, et s'inscrit comme avocat stagiaire à Diego Suarez, à Madagascar, tout en résidant à Moroni.

Puis il se consacre à l'industrie de la vanille, en pleine expansion, et gère un prospère établissement d'import-export.

C'est lorsque l'archipel se dote d'un nouveau statut que Jacques Grimaldi s'engage dans la vie publique : élu conseiller général des Comores, pour cinq ans, le 12 janvier 1947, il se présente le 9 mars suivant au Conseil de la République, sous l'étiquette Indépendant.

Il est alors facilement élu, avec 16 voix sur 24 suffrages exprimés. Lors du renouvellement du Conseil, le 19 décembre 1948, il est réélu, cette fois sous les couleurs du RGR, avec 22 voix sur 24 suffrages exprimés.

Le 19 juin 1955, sa victoire est totale, puisque, seul candidat, il remporte les 24 suffrages exprimés.

Au Conseil de la République, il ne s'inscrit d'abord à aucun groupe, avant de rejoindre, après sa réélection de 1948, le groupe du RGR ; il siège à la Commission des moyens de communication, puis, à partir du mois de juin 1952, également à celle de la France d'outre-mer.

La charge des affaires locales, comme la gestion de son entreprise, ne lui laissent guère le temps d'intervenir publiquement.

En 1957, cependant, il prend activement part au débat sur l'institution d'un conseil de gouvernement en Côte française des Somalis, obtenant à cette occasion du ministre de la France d'outre-mer, Gérard Jacquet, de nombreuses précisions sur le futur fonctionnement de cette instance.

De même intervient-il longuement, au nom, cette fois, de la Commission de la France d'outre-mer, dans le débat portant création d'un tel conseil aux Comores.

Les 2 et 3 juin 1958, il se prononce en faveur des pleins pouvoirs, et de la révision constitutionnelle.

Il n'est pas réélu aux élections sénatoriales d'avril 1959.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Jacques GRIMALDI,
Appartenance politique
Groupe de la Gauche Démocratique et du Rassemblement des Gauches Républicaines
Etat-civil
Né le 22 février 1906
Décédé le 15 novembre 2002
Profession
Fonctionnaire
Département
Comores