Allez au contenu, Allez à la navigation

HÉLINE Camille

Ancien sénateur des Deux-Sèvres

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 7 novembre 1948
  • Fin de mandat le 18 mai 1952 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

1949 , 1950 , 1951 , 1952

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

HÉLINE (Camille)

Né le 22 août 1892 à Assais (Deux-Sèvres)

Décédé le 12 novembre 1971 à Cannes (Alpes-Maritimes)

Conseiller de la République, puis Sénateur des Deux-Sèvres de 1948 à 1952

Né le 22 août 1892 à Assais, commune située dans l'arrondissement de Parthenay, dans le département des Deux-Sèvres, Camille Héline est issu d'une famille attachée à la tradition républicaine. Son père était instituteur.

Après des études au collège de Parthenay, capitale de la Gâtine, il intègre l'école normale d'instituteurs de cette ville. Après son service militaire d'octobre 1913 à août 1914, Camille Héline est maintenu sous les drapeaux pendant la totalité de la Première guerre mondiale. Il se marie en octobre 1917. Libéré en septembre 1919, il est capitaine d'infanterie de réserve.

De retour dans les Deux-Sèvres, il est nommé à Thouars en qualité de professeur de cours complémentaire, puis de professeur d'école primaire supérieure ; il devient professeur au collège moderne de garçons de Thouars. Il le restera jusqu'à son élection au Conseil de la République en novembre 1948.

Directeur politique de l'hebdomadaire départemental la Voix républicaine pendant l'entre-deux-guerres, collaborateur de La Concorde autre hebdomadaire des Deux-Sèvres, combattant de l'ombre pendant la Deuxième guerre mondiale, il est à la Libération président de la fédération départementale du Parti radical-socialiste.

Elu conseiller municipal de Thouars en mai 1945, reconduit en 1947, Camille Héline est élu au Conseil de la République le 7 novembre 1948, sénateur des Deux-Sèvres, sous l'étiquette du Rassemblement du peuple français (RPF) dont il est le délégué départemental depuis 1947.

Il s'inscrit au Groupe du Rassemblement des gauches républicaines et de la Gauche démocratique et est nommé membre de la Commission de l'éducation nationale, des beaux-arts, des sports, de la jeunesse et des loisirs et de la Commission des pensions. En 1949, il participe aux travaux de la Commission nationale pour l'éducation, la science et la culture et en 1950 à ceux de la Commission fixant les conditions d'attribution de la carte du combattant. En janvier 1951, il devient membre de la Commission de la défense nationale et en décembre, il est nommé au Bureau du Conseil de la République, en qualité de secrétaire.

Pendant les quatre années passées au Palais du Luxembourg, Camille Héline a été un parlementaire très actif, manifestant son intérêt pour des questions très diverses qui vont du statut des anciens combattants aux questions d'éducation.

En 1950, il invite, ainsi, le gouvernement à déposer un projet de loi organisant sur de nouvelles bases la politique d'accession à la petite propriété, sujet qui lui tient à coeur et qu'il développe dans un article paru dans l'Est matin hebdo, soulignant ainsi les graves difficultés rencontrées, par les Français, dans l'après-guerre, pour leur logement. Camille Héline n'est pas réélu au Conseil de République lors du scrutin du 18 mai 1952.

Membre de l'Assemblée de l'Union française, son mandat prend fin en décembre 1958. Il cesse à cette date toute activité politique et partage son temps entre Neuilly-sur-Seine et Cannes où il décède le 12 novembre 1971.

Camille Héline, officier de la Légion d'honneur, était titulaire de la Croix de guerre avec palmes et étoiles (1914-1918), de la médaille commémorative de la Grande guerre et de celle de Verdun.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Camille HÉLINE,
Appartenance politique
Groupe de la Gauche Démocratique et du Rassemblement des Gauches Républicaines
Etat-civil
Né le 22 août 1892
Décédé le 12 novembre 1971
Profession
Professeur de Collège
Département
Deux-Sèvres