Allez au contenu, Allez à la navigation

JANTON Victor

Ancien sénateur d'Ille-et-Vilaine

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

JANTON (Victor)

Né le 10 avril 1906 à Lyon (Rhône)

Décédé le 9 mai 1998 à Chantepie (Ille-et-Vilaine)

Conseiller de la République d'Ille-et-Vilaine de 1946 à 1948

Issu d'une famille de commerçants orthopédistes très connue à Lyon, Victor Janton fréquente l'école communale de son quartier jusqu'en 1918. Il obtient le certificat d'études primaires. Ses années d'études secondaires sont marquées par de brillants succès : le baccalauréat de latin et de grec, puis, après une année de philosophie à l'Institut Saint-Joseph de Lyon, le bac de philosophie et le prix d'honneur de cet établissement viennent couronner son travail. Victor Janton part alors à Paris pour entrer au lycée Louis-Le-Grand, en classe de rhétorique supérieure, puis suit les cours de licence de la Sorbonne de 1927 à 1928.

Le service militaire qu'il effectue dans le service de santé à Grenoble pourrait interrompre un moment sa studieuse activité. Mais Victor Janton en profite pour passer dans cette ville le diplôme d'études supérieures de philosophie en 1929. La même année, il épouse Marie Villard qui lui donne un enfant.

Victor Janton est nommé professeur à Sainte-Croix de Neuilly. Il reste à ce poste jusqu'en 1934 et prépare alors l'agrégation de philosophie qu'il passe en 1933 : il arrive jusqu'à l'admissibilité en étant classé deuxième sur cent cinquante-deux. A partir de 1934, il poursuit sa carrière d'enseignant au collège de Vitré (Ille-et-Vilaine). Il se remarie en 1937 avec Germaine Pichol qui lui donne trois enfants.

Mobilisé durant la guerre de 1939-1940, il prépare ensuite le diplôme du PCB (certificat d'études physiques, chimiques et biologiques) à Rennes, et participe dès le début de l'occupation ennemie, aux premières activités de la Résistance, assurant la rédaction et la distribution de tracts clandestins. Dénoncé à la préfecture d'Ille-et-Vilaine, il est arrêté le 30 août 1941.

Victor Janton est interné au camp d'otages de Châteaubriant (Loire-Atlantique) et y passe cinq mois. Il est relâché en janvier 1942, mais déplacé d'office à Vendôme (Loir-et-Cher) pour le troisième trimestre, puis à Alençon (Orne) de 1942 à 1943. Il n'en continue pas moins une active participation à la Résistance, ce qui lui vaudra la médaille de la Résistance.

Victor Janton entre ainsi dans les services clandestins de l'information. Professeur de 1943 à 1944 à Rennes, il effectue, entre cette ville et Paris, de dangereuses missions de liaison, circulant à bicyclette en portant des documents sur les routes bombardées et sillonnées de convois ennemis. Grâce à lui, malgré l'interruption de tous les moyens de communication, la liaison est assurée entre le Conseil National de la Résistance et le Commissariat régional de la République, déjà installé à Rennes bien avant le départ des Allemands.

A la Libération, Victor Janton est chargé des fonctions de directeur régional de la radiodiffusion. Il organise la remise en route, presque immédiate, du premier poste français émettant sur le sol français après le débarquement de Normandie : le poste de Radio Bretagne qu'il inaugure le 19 août 1944, et dont il assure l'éditorial jusqu'au 20 novembre.

Il reste pendant quinze mois à la direction régionale de la radio, et réintègre le lycée de Rennes en octobre 1945.

La guerre, cependant, lui a donné le goût de l'action politique, et Victor Janton est conscient que chacun à sa manière doit contribuer à l'effort de reconstruction de la France. Il s'inscrit donc au Mouvement Républicain Populaire (MRP) dès sa fondation en 1944, et fait partie du comité directeur national depuis le premier congrès du mouvement. Il est par ailleurs Président de la Fédération d'Ille-et-Vilaine depuis sa fondation. Le 8 décembre 1946, Victor Janton se présente aux élections au Conseil de la République sous l'étiquette du MRP.

Elu au Palais du Luxembourg, le Conseiller de la République d'Ille-et-Vilaine est nommé à la Commission du règlement, à la Commission de l'éducation nationale, des beaux-arts, des sports, de la jeunesse et des loisirs, à la Commission des finances et à la Commission supérieure des sites, perspectives et paysages.

Sa formation l'amène naturellement à prendre part, durant ses deux années de mandat, à toutes les discussions relatives à l'éducation nationale. Il intervient ainsi, lors de la session 1946-1947 sur la question du budget de l'Education nationale, et propose deux résolutions : l'une afin de relever le taux de rémunération des heures supplémentaires de l'enseignement du second degré, l'autre afin de régulariser rapidement la situation des fonctionnaires détachés de leur administration. Son intervention dans la question du budget de la jeunesse, des arts et des lettres résume à elle seule l'essentiel de ses autres préoccupations. Lors de l'année 1948, au cours de laquelle il exerce la fonction de secrétaire du Conseil de la République, Victor Janton intervient de nombreuses fois dans le règlement des questions financières. Il propose ainsi une loi sur les impôts directs et prend part, en tant que rapporteur, à la discussion sur le projet de loi relatif à l'accord de coopération économique entre la France et les Etats-Unis. Il présente également le rapport du projet de loi tendant à autoriser le ministre des finances à passer des conventions avec le gouverneur de la Banque de France.

Cette même année 1948, Victor Janton participe à la discussion d'une proposition de loi relative à l'exploitation des oeuvres littéraires et sur la proposition de résolution concernant le financement des constructions scolaires.

Victor Janton n'est pas réélu aux élections de 1948. Mais il poursuit sa carrière politique en tant que conseiller municipal et adjoint au maire de la ville de Rennes de 1953 à 1977. Il se remarie en 1975 avec Rolande Lendel.

Victor Janton a été décoré de la Légion d'honneur. Il meurt le 9 mai 1998 à Chantepie (Ille-et-Vilaine).

JANTON (Victor)

Né le 10 avril 1906 à Lyon (Rhône)

Décédé le 9 mai 1998 à Chantepie (Ille-et-Vilaine)

Conseiller de la République d'Ille-et-Vilaine de 1946 à 1948

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1940-1958, tome IV, p. 382-383)

Battu aux élections sénatoriales de 1948, Victor Janton poursuit sa carrière politique en tant que conseiller municipal et adjoint au maire de la ville de Rennes, de 1953 à 1977.

Il meurt à l'âge de 92 ans.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Victor JANTON,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 10 avril 1906
Décédé le 9 mai 1998
Profession
Professeur agrégé
Département
Ille-et-Vilaine