Allez au contenu, Allez à la navigation

JOUVE Paul

Ancien sénateur des Basses-Alpes

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Ne se représente pas)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

JOUVE (Paul)

Né le 18 juin 1894 à Saint-Agrève (Ardèche)

Décédé le 25 mars 1959 à Digne (Alpes-de-Haute-Provence)

Conseiller de la République des Basses-Alpes de 1946 à 1948

Élève au lycée de Valence, puis étudiant à la faculté de médecine de Lyon, Paul Jouve passe son doctorat en médecine et devient interne des hôpitaux de Lyon. Ses activités sont toutefois interrompues par la guerre de 1914 : d'abord mobilisé dans l'infanterie, Paul Jouve devient ensuite pilote-aviateur. La guerre de 1939 ne l'épargne pas non plus ; mais cette fois, c'est en tant que médecin capitaine volontaire que Paul Jouve rejoint ses camarades sur le front. Il crée une ambulance de corps d'armée. Quand l'armistice est signé, Paul Jouve refuse le régime de Vichy et s'engage dans la Résistance, dans ce grand foyer de la Résistance que sont les Alpes. Il reçoit en récompense de ses actions héroïques la Croix de guerre et la médaille de la Résistance.

Installé comme chirurgien à Digne depuis une vingtaine d'années, c'est dans cette ville qu'il commence sa carrière politique. En effet, au retour de la guerre, il est élu au conseil municipal de Digne puis maire en janvier 1946. En novembre 1946, il est élu grand électeur et finalement conseiller de la République en décembre 1946, sous l'étiquette SFIO. Une multitude de titres justifiait sa position de candidat favori et la reconnaissance dont il jouissait : président de l'ordre des médecins des Basses-Alpes et de leur syndicat, président de l'amicale des maires de son département, vice-président du conseil régional de l'ordre des médecins du Sud-Est, président fondateur de la caisse mutuelle chirurgicale des Basses-Alpes et enfin fondateur d'un sanatorium de montagne pour les maladies osseuses.

Au Conseil de la République, on retient sa nomination comme membre des commissions des moyens de communication et des transports ainsi que de la commission de la famille, de la population et de la santé publique. Il présente un rapport en 1947 sur la proposition de résolution invitant le gouvernement à mettre en oeuvre les moyens matériels et le personnel nécessaires à un contrôle aérien efficace.

Paul Jouve ne se représente pas aux élections sénatoriales de novembre 1948. Il meurt le 25 mars 1959 à Digne.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Paul JOUVE,
Appartenance politique
Groupe Socialiste
Etat-civil
Né le 18 juin 1894
Décédé le 25 mars 1959
Profession
Chirurgien
Département
Basses-Alpes