Allez au contenu, Allez à la navigation

MARTY Pierre

Ancien sénateur de la Haute-Garonne

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 7 novembre 1948
  • Réélu le 19 juin 1955
  • Fin de mandat le 28 juin 1958 (Décédé)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

MARTY (Pierre)

Né le 14 septembre 1894 à Carbonne (Haute-Garonne)

Décédé le 28 juin 1958 à Carbonne

Sénateur de la Haute-Garonne de 1948 à 1958

Pierre Marty naît le 14 septembre 1894 à Carbonne, en Haute-Garonne. Après l'obtention du certificat d'études primaires, il s'installe à côté de son village natal en qualité de propriétaire agriculteur.

C'est à ce titre que, dès avant la guerre, il milite dans diverses organisations syndicales et coopératives tendant toutes à favoriser l'essor du monde rural. Ses qualités d'organisation et d'efficacité alliées à une modestie rare le font rapidement remarquer et il est ainsi élu président de diverses caisses coopératives, notamment la caisse mutuelle d'assurances sociales, et la caisse mutuelle d'allocations familiales agricoles.

Son engagement syndical traduit un fort intérêt pour la chose publique. Ses concitoyens ne s'y trompent pas, qui l'élisent comme conseiller municipal en 1925, puis maire en 1934.

Révoqué par Vichy en 1941, il s'engage activement dans la Résistance jusqu'en 1944, ce qui lui vaut d'être décoré de la Légion d'honneur en août 1946.

Après la seconde guerre mondiale, Pierre Marty poursuit son action pour la défense des intérêts agricoles, et accède à la présidence de la chambre d'agriculture de Haute-Garonne. Il préside en outre la confédération générale agricole (CGA), et l'office agricole départemental.

Réélu maire en 1944, il succède au conseil général à Vincent Auriol, élu Président de la République en janvier 1947, et prend une part active aux délibérations de l'assemblée départementale.

Le 7 novembre 1948, Pierre Marty est élu au Conseil de la République. A son arrivée au Palais du Luxembourg, il rejoint le groupe de la section française de l'internationale ouvrière (SFIO), et est nommé membre de la commission industrielle et de la commission de l'agriculture. Après sa réélection en 1955, il est aussi nommé membre de la commission des pensions, de la commission des boissons, de la commission de la presse, de la radio et du cinéma, et appartient brièvement à la commission de la reconstruction.

Si sa discrétion lui fait éviter la tribune des séances publiques, ses avis sont particulièrement appréciés dans les commissions, auxquelles il apporte une connaissance profonde des problèmes agricoles et une expérience politique et administrative.

Les 2 et 3 juin 1958, Pierre Marty vote pour le projet de loi relatif aux pleins pouvoirs et pour la révision constitutionnelle.

Pierre Marty meurt le 28 juin 1958. De nombreuses personnalités politiques, comme Vincent Auriol, ou du syndicalisme agricole, assistent à ses obsèques, apportant leur hommage aux services rendus par le défunt à l'agriculture, à la commune et au canton de Carbonne, à son département de Haute-Garonne, et, enfin, au pays, à travers son activité de parlementaire convaincu.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Pierre MARTY,
Appartenance politique
Groupe Socialiste
Etat-civil
Né le 14 septembre 1894
Décédé le 28 juin 1958
Profession
Propriétaire agricole
Département
Haute-Garonne