Allez au contenu, Allez à la navigation

METTON Louis

Ancien sénateur de la Loire

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 19 juillet 1955
  • Fin de mandat le 26 mai 1959 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

METTON (Louis)

Né le 22 septembre 1897 à Neulise (Loire)

Décédé le 29 juillet 1975 à Neulise

Sénateur de la Loire de 1955 à 1958

Louis Metton est issu d'une longue lignée de paysans foréziens, dans le Massif central, dont l'attachement à la terre s'est transmis, comme héréditairement, de génération en génération. En effet, depuis plusieurs centaines d'années, la famille Metton exploite un domaine à Lorgues, commune de Neulise, dans la Loire. Cette exploitation, à l'instar de toutes celles de la région, privilégie la polyculture. Elle est dirigée par le père, qui travaille avec ses enfants et un ouvrier agricole.

Le jeune Louis Metton étudie tout d'abord au collège Notre-Dame de Charlieu (Loire) jusqu'à ses 17 ans. De retour de la guerre, en 1918, il devient agriculteur. Mais il s'intéresse aussi aux affaires publiques. Ses concitoyens ne s'y trompent pas, qui l'élisent conseiller municipal de Neulise en 1945. Louis Metton devient en suite adjoint au maire en 1947, puis maire de Neulise au décès du maire François Denis, en 1951.

Son père avait été désigné par les cultivateurs de la commune pour être le président du syndicat agricole, à sa création, en 1897. A sa mort, Louis Metton lui succède mais demande finalement à être remplacé, car il estime que le mandat de maire et celui du président du syndicat ne sont pas compatibles. Louis Metton ne se satisfait néanmoins pas du seul rôle de maire. Il est également membre du conseil d'administration de la coopérative des blés, de la caisse de crédit agricole de Roanne, de la caisse départementale de la Loire, et des Mutuelles Agricoles de la Loire. En outre, jusqu'en 1955, Louis Metton est membre du bureau fédéral des syndicats agricoles de la Loire.

Ses affinités politiques se situent du côté du centre national des indépendants et paysans. Ainsi, dès 1946, il soutient Antoine Pinay contre le tripartisme, qui associe les communistes aux socialistes et aux républicains populaires. C'est très logiquement qu'en 1955, Antoine Pinay, alors président du conseil, distingue Louis Metton comme le cultivateur le plus qualifié pour représenter la paysannerie du département de la Loire au Conseil de la République. Inscrit sur la liste du CNIP aux côtés d'un industriel et d'un avocat, Louis Metton met en avant son enracinement profond dans la paysannerie forézienne et son solide bon sens terrien. Le 19 juillet 1955, il est élu avec 431 voix sur 1295 suffrages exprimés, et promet, dans son discours de remerciement, de travailler de son mieux « pour la prospérité de nos communes, de nos professions et de notre patrie. »

A son arrivée au Palais du Luxembourg, Louis Metton rejoint le groupe des Républicains indépendants (RI). Il est nommé membre de la commission des boissons et de la commission des pensions. Louis Metton n'intervient jamais dans les tribunes du Sénat. Sa modestie trouve mieux à s'exprimer dans les commissions où ses avis sont très appréciés.

Les 2 et 3 juin 1958, il vote pour le projet de loi relatif aux pleins pouvoirs et la révision constitutionnelle.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Louis METTON,
Appartenance politique
Groupe des Républicains Indépendants
Etat-civil
Né le 22 septembre 1897
Décédé le 29 juillet 1975
Profession
Exploitant agricole
Département
Loire