Allez au contenu, Allez à la navigation

PAIRAULT André

Ancien sénateur élu(e) par l'Assemblée Nationale

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 19 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Ne se représente pas)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

PAIRAULT André

Francois HUBLOT


PAIRAULT André

Né le 27 juillet 1897 à Basse-Terre (Guadeloupe)

Décédé le 29 décembre 1971 à ?

Conseiller de la République nommé par l'Assemblée Nationale de 1946 à 1948.

Après des études secondaires qu'il achève au Lycée Buffon à Paris, André Pairault réussit le concours de l'Ecole Polytechnique. En plus de son diplôme d'ingénieur, André Pairault obtient un doctorat de droit en soutenant une thèse sur « l'immigration organisée et l'emploi de la main d'oeuvre étrangère en France ». Son métier d'ingénieur l'incite à prendre des responsabilités syndicales afin de défendre les intérêts de sa profession. Pendant sept ans, il sera ainsi secrétaire général du syndicat de l'Union sociale d'ingénieurs catholiques, avant d'en prendre la vice-présidence. Il est également membre fondateur de la fédération nationale des syndicats d'ingénieurs et du syndicat des ingénieurs salariés.

Comme de nombreux hommes de sa génération, André Pairault a activement participé aux deux guerres qui ont déchiré le XXè siècle. Son action fut particulièrement remarquable lors de la Seconde guerre mondiale, où il fut membre du comité de Libération du 4è arrondissement. Il fut récompensé de la croix de guerre 1914-1918 et reçut la Légion d'honneur au titre militaire ainsi que la croix du combattant volontaire.

Nommé en 1946 conseiller de la République par l'Assemblée Nationale, en application de la loi du 27 octobre 1946, André Pairault concentre son activité parlementaire sur le secteur de l'industrie, conformément à sa nomination dans la commission de la production industrielle. Ainsi André Pairault formule un avis oral puis dépose une proposition de loi sur la répartition des produits industriels. Il intervient également sur la révision des contrats passés avec les collectivités locales, et sur les unités de mesures électriques et optiques. En 1948, il dépose un premier amendement invitant le gouvernement à accroître la productivité et un second concernant les conditions d'utilisation de l'énergie. Au nom de la commission de la production industrielle, il donne un avis sur le projet de loi relatif à l'exercice de certaines fonctions des entreprises nationalisées. Enfin, André Pairault intervient sur le statut juridique des centres techniques industriels, sur les lois de nationalisation de l'électricité et du gaz, ainsi que sur la nationalisation des combustibles minéraux.

André Pairault s'est en outre manifesté sur d'autres sujets. Il prend position par exemple sur les opérations électorales de 1947 en Haute Loire ou sur le statut de l'Algérie, qui mobilise alors les esprits en France. Il intervient également sur l'aménagement à apporter au prélèvement exceptionnel de lutte contre l'inflation et sur l'organisation de la sécurité sociale dans les mines.

André Pairault quitte le Sénat après deux années de mandat (non réélu ?)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. André PAIRAULT,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 27 juillet 1897
Décédé le 29 décembre 1971
Profession
Ingénieur
Département
élu(e) par l'Assemblée Nationale