Allez au contenu, Allez à la navigation

PERROT-MIGEON Fernand

Ancien sénateur de la Haute-Saône

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 18 mai 1952
  • Fin de mandat le 7 juin 1958 (Ne se représente pas)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

PERROT-MIGEON Fernand

Né le 3 août 1900 à Gendrey (Jura)

Décédé le 31 mars 1964 à Marnay (Haute-Saône)

Sénateur de la Haute-Saône de 1952 à 1958

Fils d'épicier, Fernand Perrot-Migeon passe son enfance à Ougney, dans l'arrondissement de Dôle. Il allait entrer dans l'enseignement secondaire quand éclate la première guerre mondiale, qui mobilise son père et l'oblige à travailler comme électricien au secteur de Saint-Vit. En 1920, il est appelé au 22e régiment d'aviation à Luxeuil, puis comme radio dans l'Aéronautique du Levant en Syrie, pendant l'année 1921. Ayant suivi par correspondance les cours de l'Institut électrotechnique de Bruxelles, il devient chef de secteur à la Compagnie électrique de Franche-Comté, puis s'installe comme électricien en 1926 à Besançon et en 1930 à Marnay, en Haute-Saône.

Lors du second conflit mondial, il est rappelé en 1939 comme vaguemestre au Bureau de la place de Gray, puis il entre dans la Résistance dès sa démobilisation en 1940. Il sauve de la déportation une famille de Gray, puis est pris par une rafle de la Gestapo dans le Haut-Jura, mais peut s'échapper avec deux camarades. Jusqu'à la Libération, il fournit de l'électricité aux agriculteurs de la région.

Ses concitoyens récompensent ses activités dans la Résistance en l'élisant conseiller municipal et premier adjoint au maire de Marnay en 1945, le réélisant en octobre 1947. En mars 1950, il devient maire de sa commune et est réélu en 1953. Egalement élu conseiller général du canton de Marnay en octobre 1951, il est ensuite battu aux élections cantonales d'avril 1958.

Le 18 mai 1952, il entre au Conseil de la République, sur une liste Radical-socialiste. Il y siège à la commission de la reconstruction de 1952 à 1957-58, et à la commission des moyens de communication de 1955 à 1957-58. Il est également membre titulaire ou suppléant des commissions des boissons (1952), de la production industrielle (1953 et 1957-58), de l'agriculture (de 1953 à 1955), de la presse, de la radio et du cinéma (1954), et enfin de l'éducation nationale (de 1955-56 à 1957-58).

N'étant jamais intervenu lors des débats parlementaires, il ne se représente pas au renouvellement de juin 1958.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Fernand PERROT-MIGEON,
Appartenance politique
Groupe de la Gauche Démocratique et du Rassemblement des Gauches Républicaines
Etat-civil
Né le 3 août 1900
Décédé le 31 mars 1964
Profession
Artisan
Département
Haute-Saône