Allez au contenu, Allez à la navigation

PLAZANET René

Ancien sénateur de la Seine

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 18 mai 1952
  • Réélu le 8 juin 1958
  • Fin de mandat le 15 janvier 1959 (Démission (élu(e) député))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

PLAZANET (René)

Né le 12 septembre 1904 à Chamberet (Corrèze)

Décédé le 13 septembre 1977 à La Chapelle Montmartin (Loir et Cher)

Sénateur de la Seine de 1952 à 1958

René Plazanet est né le 12 septembre 1904 à Chamberet dans la Corrèze. Il s'établit comme entrepreneur-chauffagiste à Vanves où il est appelé à prendre la tête du conseil municipal sous la bannière gaulliste en 1947. Président du syndicat intercommunal des eaux, René Plazanet sera régulièrement reconduit dans ses fonctions de maire.

En 1952, il brigue un mandat au Conseil de la République, se présentant en septième position sur la liste du Rassemblement du Peuple français conduite dans la Seine par Edmond Michelet. Avec 979 voix sur 3097 suffrages exprimés, cette liste obtient sept des vingt sièges à pourvoir et René Plazanet est élu au quotient.

A son arrivée au Conseil de la République, il rejoint le groupe du Rassemblement du peuple français dont il sera élu au conseil national en 1953. Il est nommé membre des commissions de la presse, de la radio et du cinéma jusqu'en 1957 et de la reconstruction et des dommages de guerre dont il accède à la vice-présidence en remplacement de Léon Jozeau-Marigné le 16 février 1956, année durant laquelle il se met à siéger à la commission de l'intérieur. René Plazanet est également membre suppléant des commissions des moyens de communication à partir de 1953, des pensions à partir de 1954 et du travail et de la sécurité sociale à partir de 1957.

Parlementaire actif, René Plazanet a recours à deux propositions de résolution visant à venir en aide à son département victime de l'ouragan en 1953 et des inondations de 1953. Toujours en son nom propre, il dépose, en novembre 1954, une proposition de résolution relative à l'institution d'un fond national pour le développement des adductions d'eau dans les communes rurales ainsi qu'une proposition de loi, en mars 1955, tendant à rétablir les modalités d'élection des conseils municipaux, établies par la loi du 5 avril 1884, en les complétant par des dispositions devant assurer l'égalité des moyens de propagande. Enfin, c'est au nom de la commission de la reconstruction et des dommages de guerre que le 2 avril 1957 René Plazanet rédige un avis relatif au projet de loi adopté par l'Assemblée nationale tendant à modifier l'article 23 du livre Ier du code du travail.

Ses interventions publiques portent essentiellement sur les questions intéressant la commission de la reconstruction et des dommages de guerre comme la législation sur les habitations à loyer modéré et la construction de logements économiques et équipements collectifs, les conditions d'aménagement des espaces verts autour des constructions nouvelles et les modalités d'acquisition de terrains pour la reconstruction, les expropriations pour cause d'utilité publique et le transfert des établissements industriels et commerciaux.

Mais il intervient également dans les discussions portant sur divers textes budgétaires et participe à d'autres débats comme le statut du personnel navigant de l'aéronautique civile en 1953, la réglementation de la profession de professeurs de judo et jiu-jitsu et les actes de l'administration communale allemande en Moselle et en Alsace en 1954, la construction du tunnel du Mont-Blanc en 1957 et la prolongation du mandat de certains administrateurs de la régie des transports parisiens en 1958.

Après s'être prononcé en faveur des pleins pouvoirs et approuvé la révision constitutionnelle les 2 et 3 juin 1958, René Plazanet est candidat au renouvellement de son mandat le 8 juin 1958. Il est alors en troisième position sur la liste, toujours conduite par Edmond Michelet, d'union pour l'appel à un gouvernement de salut public présidé par le général de Gaulle, présentée par les républicains sociaux dont il est au conseil de direction depuis 1957. Avec 406 voix sur 3113 suffrages exprimés, cette liste obtient trois sièges et René Plazanet est donc réélu au Conseil de la République.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. René PLAZANET,
Appartenance politique
Groupe des Républicains Sociaux
Etat-civil
Né le 12 septembre 1904
Décédé le 13 septembre 1977
Profession
Industriel
Département
Seine