Allez au contenu, Allez à la navigation

SAADANE Hadj Ahmed Cherif

Ancien sénateur d'Alger

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 18 décembre 1946
  • Fin de mandat le 13 novembre 1947 (Démissionnaire)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

SAADANE (Chérif, Ahmed)

Né le 4 novembre 1895 à Batna (Algérie, département de Constantine)

Décédé le 1948 à Biskra (Algérie)

Député de la seconde Assemblée nationale constituante

Conseiller de la République (Algérie, département d'Alger) (2ème collège) de 1946 à 1947

Chérif Saadane naît le 4 novembre 1895, à Batna, d ans l'Algérie française. Lycéen à Constantine, il s'inscrit ensuite à la faculté de médecine d'Alger, où il passe avec succès le doctorat.

Le sort de l'Algérie le préoccupant, il s'engage en politique. Elu en octobre 1934 au conseil général de Batna-Biskra, il occupe cette fonction jusqu'en 1945. A la Libération, il est membre de la Délégation spéciale de Briska.

En juin 1946, Chérif Saadane est élu à la deuxième Assemblée nationale constituante, où il prend la tête du groupe parlementaire de l'Union démocratique du manifeste algérien (UDMA), mouvement autonomiste de Ferhat Abbas dont l'objectif est "un parlement algérien dans un Etat algérien librement associé à la France dans le cadre de l'Union Française". Au même moment, Chérif Saadane assure la vice-président des élus musulmans de la Fédération de Constantine et la présidence du comité exécutif de l'UDMA.

En 1946, il se présente aux élections au Conseil de la République sur la liste du Manifeste. Les candidats réclament « une Algérie démocratique, (...)et une autonomie au sein de l'Union française ».Chérif Saadane est élu et rejoint aussitôt le groupe parlementaire UDMA du Conseil de la République.

Il est nommé à la commission de l'intérieur.

Chérif Saadane dépose de nombreuses propositions de loi pendant son très court mandat. Presque toutes ont rapport à l'Algérie, que ce soit pour en faire un Etat associé, membre de l'Union française, ou pour réparer les torts matériels subis par les familles françaises et musulmanes lors du soulèvement de Sétif le 8 mai 1945. En août 1947, il prend également part à la discussion du projet de loi portant statut organique de l'Algérie. Il dépose un amendement reconnaissant une République algérienne autonome.

En novembre 1947, Chétif Saadane démissionne de son siège au Conseil de la République.

Il meurt le 1948 à Biskra.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Hadj Ahmed Cherif SAADANE,
Appartenance politique
Groupe de l'Union Démocratique du Manifeste Algérien
Etat-civil
Né le 4 novembre 1895
Décédé le 26 octobre 1948
Profession
Médecin
Département
Alger