Allez au contenu, Allez à la navigation

SALVAGO Georges

Ancien sénateur des Alpes-Maritimes

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Ne se représente pas)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

SALVAGO (Georges)

Né le 25 mars 1896 à Nice (Alpes-Maritimes)

Décédé le 4 novembre 1976 à Paris

Conseiller de la république des Alpes-Maritimes de 1946 à 1948

Georges Salvago naît le 25 mars 1896 à Nice. Il effectue d'abord ses études au lycée Carnot, à Paris, et au Collège Bon-Secours, à Jersey.

A 18 ans, il est inscrit au lycée de Nice lorsque la Première guerre mondiale éclate. Il s'engage sans hésiter dans l'infanterie. Mutilé avec 100% d'invalidité, il est décoré de la rosette d'officier de la Légion d'honneur, de la Médaille militaire, de la Croix de guerre 1914-1918 et de la Croix du combattant volontaire.

Georges Salvago obtient son baccalauréat au lycée Condorcet à Paris. Il poursuit ses études à la Faculté de droit de Paris, et passe avec succès licence et doctorat. Mais peu après avoir embrassé la profession d'avocat, il choisit la voie du journalisme.

Parallèlement, il se découvre une vocation politique. Il est élu conseiller général de Roquesteron (Alpes-Maritimes) en 1925, réélu en 1931, à l'unanimité des voix, et en 1945. Durant ses mandats, il s'intéresse tout particulièrement aux questions de l'eau, de la reconstruction et du logement.

Lors de la Seconde guerre mondiale, Georges Salvago s'engage à nouveau malgré ses blessures. Le général Koenig lui décerne la Croix de guerre 1939-1945.

En 1946, Georges Salvago se présente aux élections au Conseil de la République sur la liste de Rassemblement républicain. Lors de la campagne, il est présenté comme un homme qui « sait parler et agir. Il est de ceux qui attestèrent leur patriotisme non seulement par des formules généreuses ou nobles sentiments mais en s'opposant à l'envahisseur par deux fois en trente ans, les armes à la main ».

Une fois élu, Georges Salvago rejoint le groupe parlementaire des républicains socialistes et est nommé membre de la commission des pensions et de la commission de la production industrielle.

Georges Salvago n'intervient dans aucune discussion parlementaire durant ses deux années de mandat. En 1948, il ne se représente pas. Aux élections du 19 juin 1955 il se présente en candidat sans étiquette mais n'est pas élu.

Il meurt le 4 novembre 1976.

Il était commandeur de la Légion d'honneur.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Georges SALVAGO,
Appartenance politique
Groupe de la Gauche Démocratique et du Rassemblement des Gauches Républicaines
Etat-civil
Né le 25 mars 1896
Décédé le 4 novembre 1976
Profession
Journaliste
Département
Alpes-Maritimes