Allez au contenu, Allez à la navigation

SENE Robert

Ancien sénateur de l'Oise

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 7 novembre 1948
  • Réélu le 18 mai 1952
  • Fin de mandat le 14 février 1957 (Démissionnaire)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

SENE (Robert)

Né le 3 août 1907 à Beauvais (Oise)

Décédé le 18 mars 1998 à Beauvais (Oise)

Sénateur de l'Oise de 1948 à 1957

Robert Séné est né le 3 août 1907 à Beauvais où il passe son enfance. Au terme de ses études, effectuées au lycée Félix Faure et à l'école professionnelle de sa ville natale, il travaille dans l'imprimerie familiale comme apprenti typographe. Il assure également la présidence de la section locale de la Fédération de la jeunesse laïque et républicaine de Beauvais.

Après avoir participé à la campagne de France, Robert Séné est chef d'atelier d'imprimerie et prend une part active dans la Résistance au sein de l'OCM en procurant à la plupart des organisations résistantes du département de l'Oise les cartes d'identité et les formulaires imprimés permettant à des milliers d'hommes d'échapper au service du travail obligatoire en Allemagne et à plus de cent aviateurs alliés de passer en Espagne. Arrêté le 6 décembre 1943, il est incarcéré à la prison Agel dont il sera libéré après quarante-neuf jours de détention faute de preuves. Sa conduite courageuse sous l'occupation lui vaut d'être décoré de la Croix de guerre au titre de la Résistance, de la médaille de la Résistance. A la Libération, il est appelé à assumer la direction du journal L'Oise libérée que viennent de fonder ses compagnons de la Résistance intérieure.

Conseiller municipal de Beauvais en 1944, Robert Séné, de conviction radicale, en devient le premier magistrat en octobre 1947, après avoir été réélu sur une liste de large union du RPF et du RGR. Parallèlement à ses responsabilités électives, il préside le syndicat des journaux de l'Oise, assure la vice-présidence des Anciens de la Fédération de la Jeunesse laïque et républicaine, du Centre laïque d'éducation populaire et de l'Oeuvre des colonies de vacances de Beauvais et de la région tout en siégeant au conseil d'administration de la Caisse d'allocations familiales de l'Oise.

Son enracinement local solidement établi, Robert Séné se présente avec succès aux élections sénatoriales du 7 novembre 1948, devant Amédée Bouquerel, en tête de la liste du RPF qui remporte au deuxième tour les deux sièges à pourvoir ; lui-même obtient alors 753 voix sur 1328 suffrages exprimés. En 1952, les deux sénateurs sortants sont réélus sur une liste soutenue par le RPF, le CNIP, les radicaux indépendants de l'Oise et le Front économique national. Robert Séné obtient alors 772 voix des 1301 suffrages exprimés.

Au Conseil de la République, il siège à l'intergroupe gaulliste au sein du groupe RGR dont il démissionne en 1952 pour se rattacher au RPF. Il appartient à la commission de la reconstruction et à celle de la défense nationale qu'il quitte en juin 1952 pour siéger à la commission de l'éducation nationale, d'abord comme membre titulaire, ensuite comme membre suppléant à partir de 1955, date à laquelle il rejoint la commission de la presse.

Parlementaire très peu actif, sa seule intervention a lieu lors de la discussion du budget de la reconstruction pour 1955.

Candidat malchanceux aux législatives partielles du 3 juin 1955, Robert Séné décide en 1957 de se retirer de la vie politique, laissant ainsi son siège de maire de Beauvais à Pierre Jacoby et celui de sénateur de l'Oise à Marcel Dassault.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Robert SENE,
Appartenance politique
Groupe des Républicains Sociaux
Etat-civil
Né le 3 août 1907
Décédé le 18 mars 1998
Profession
Journaliste
Département
Oise