Allez au contenu, Allez à la navigation

SIMARD René

Ancien sénateur de la Charente

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

SIMARD (René)

Né le 30 décembre 1893 à Puymoyen (Charente)

Décédé le 2 juillet 1976 à Angoulême (Charente)

Conseiller de la République de la Charente de 1946 à 1948

René Simard, dont les parents sont cultivateurs, est né en 1893 à Puymoyen, petite commune charentaise. Il y exerce la profession d'expert-géomètre qu'il cumule avec celle de propriétaire-exploitant.

Après avoir participé aux combats de la première guerre mondiale, René Simard obtient lors des municipales de 1921 un premier mandat électif dans sa commune natale. Maintenu depuis à son siège de conseiller municipal de Puymoyen, René Simard est candidat, sans succès, en deuxième position sur la liste du Mouvement républicain populaire conduite par Jacques Furaud dans le département de la Charente, lors des élections à la deuxième Assemblée nationale constituante puis aux législatives du 10 novembre 1946.

Il se présente ensuite sous la même étiquette aux élections sénatoriales du 8 décembre 1946. Avec 236 voix contre 271 à la candidate communiste Mariette Brion sur 726 suffrages exprimés, René Simard remporte alors le siège à pourvoir sur le plan interdépartemental.

A son arrivée au Conseil de la République, il rejoint le groupe du Mouvement républicain populaire et siège à la commission de l'agriculture ainsi qu'à celle de la justice et de la législation civile, criminelle et commerciale.

Mais c'est toutefois dans la première que se déploie l'activité du conseiller de la République de la Charente qui dépose quatre propositions de loi ou de résolution concernant l'aide dévolue aux agriculteurs victimes du gel des blés d'hiver, la création de fermes-témoins départementales, la reconsidération de la composition des zones territoriales servant à la détermination des salaires et les mesures destinées à engager les cultivateurs à semer du seigle pour faciliter la soudure en 1948 ainsi qu'un rapport sur le même sujet.

Il signe également, toujours au nom de la commission de l'agriculture, deux autres rapports, qui lui donneront l'occasion d'intervenir en séance publique, sur la dévolution successorale des exploitants agricoles et les distributions de scories aux producteurs laitiers.

A la tribune du Palais du Luxembourg, il prend également part aux discussions relatives notamment au statut des baux ruraux, à la réglementation du travail dans les professions agricoles et à la stabilisation du prix des baux à ferme.

Le 7 novembre 1948, à l'occasion du renouvellement du Conseil de la République, René Simard conduit la liste de Défense agricole et d'Action sociale mais n'ayant obtenu que 2 voix des 963 suffrages exprimés au second tour du scrutin, il perd son siège de sénateur du département de la Charente au profit du républicain indépendant Pierre Marcilhacy.

S'étant présenté sans plus de succès aux élections sénatoriales du 19 juin 1955 comme candidat d'Union nationale d'action paysanne et sociale, René Simard se tient alors à l'écart de la vie politique.

Il décède en juillet 1976, à Angoulême, à l'âge de 82 ans.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. René SIMARD,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 30 décembre 1893
Décédé le 2 juillet 1976
Profession
Géomètre-expert
Département
Charente