Allez au contenu, Allez à la navigation

TRELLU Xavier

Ancien sénateur du Finistère

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 19 juin 1955
  • Fin de mandat le 15 janvier 1959 (Démission (élu(e) député))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

TRELLU (Xavier)

Né le 5 décembre 1898 à Douarnenez (Finistère)

Décédé le 25 septembre 1998 à Douarnenez (Finistère)

Sénateur du Finistère de 1955 à 1958

Xavier Trellu n'a que 17 ans lorsqu'il est mobilisé par la première guerre mondiale. Il part dans les Dardanelles et obtient la croix de guerre 1914-1918, entre la 1ère et la 2ème partie du baccalauréat. En 1923, agrégé de lettres, il commence une carrière de professeur dont la quasi-totalité se déroulera au lycée La Tour d'Auvergne de Quimper. Sportif de haut niveau, aux Jeux olympiques d'Amsterdam en 1928, avec un de ses frères, il manque de peu une médaille d'or en yachting.

Lorsque la seconde guerre mondiale éclate, l'ancien combattant reprend alors les armes en tant que quartier-maître à la 6ème patrouille de la 7ème escadrille de la division navale de Syrie, à bord du chasseur « Maroc ». Engagé à partir de 1941 dans le réseau de résistance « Johnny », il accomplit la liaison avec le docteur Vourc'h et finit par partir en Angleterre le 6 avril 1943 avec 19 hommes. En septembre 1944, il revient en France avec le grade d'enseigne de vaisseau de 1ère classe. Sa participation à la Résistance au sein des Forces françaises libres lui vaut la croix de guerre 1939-1945 et la Légion d'honneur. A titre militaire, il est également décoré de la médaille d'ancien combattant, de la médaille des évadés, des certificates of service du général Montgomery, et de la brown star medal américaine.

La guerre et la Résistance ont fait entrer Xavier Trellu de plain-pied en politique. En 1946, il devient président de la fédération départementale du Mouvement des républicains populaires (MRP). La même année, il est élu au conseil général du Finistère où il restera jusqu'en 1951.

Dans le même temps, ce passionné de sport fonde, puis anime, la section football du patronage catholique de Douarnenez. Il est décoré de nombreuses médailles sportives comme celle de la fédération française de football américain.

Le 7 novembre 1948, il se présente aux élections sénatoriales sur la liste MRP qui n'aura aucun élu.

En 1955, il se présente à nouveau aux élections sénatoriales sur la liste du MRP. Son parti défend des axes de réformes, jugées indispensables : réforme des finances locales, réforme fiscale « qui tienne compte d'une plus juste répartition de l'impôt », réforme du système des prestations familiales, élévation de la part affectée à la voirie vicinale et rurale dans le budget routier, poursuite du programme de travaux d'électrification rurale et d'adduction d'eau, protection de l'exploitation familiale agricole et de la pêche artisanale et désignation de droit des maires en qualité d'électeurs sénatoriaux.

Une fois élu, Xavier Trellu rejoint le groupe MRP du Conseil de la République. Il est nommé membre de la commission de la France d'outre-mer et de la commission de la marine et des pêches. Membre suppléant de plusieurs autres commissions comme celle de coordination permanente de la recherche scientifique et du progrès technique, il intègre à partir de 1957 la commission de l'éducation nationale.

Xavier Trellu intervient relativement peu durant ses trois années de mandat, mais toujours de façon réfléchie. Il participe notamment à la discussion des questions orales sur la politique agricole du gouvernement, et, surtout, fait entendre sa voix sur l'Algérie, dans les débats sur la reconduction de la loi relative aux pouvoirs spéciaux du gouvernement là-bas, et sur les institutions de l'Algérie.

En 1956, il attire l'attention du secrétaire d'Etat au Budget sur les sommes dont seront dotés les personnels techniques des archives départementales.

Il rédige également différents rapports concernant la marine et les pêches : sur les taxes des installations d'outillage dans les ports de pêches, la réorganisation du crédit maritime mutuel, ou le statut des écoles nationales de la marine marchande.

Les 2 et 3 juin 1958, Xavier Trellu vote pour le projet de loi octroyant les pleins pouvoirs au gouvernement du général de Gaulle et pour la révision constitutionnelle.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Xavier TRELLU,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 5 décembre 1898
Décédé le 25 septembre 1998
Profession
Professeur agrégé
Département
Finistère