Allez au contenu, Allez à la navigation

VANDAELE Jean

Ancien sénateur du Nord

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 2 mars 1951
  • Réélu le 18 mai 1952
  • Fin de mandat le 8 juin 1958 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

VANDAELE (Jean)

Né le 6 juillet 1888 à Warhem (Nord)

Décédé le 11 octobre 1963 à West-Cappel (Nord)

Sénateur du Nord de 1951 à 1958

Issu d'une famille d'exploitants agricoles, Jean Vandaele est né le 6 juillet 1888 à Warhem dans le Nord. Au terme de ses études secondaires au collège Saint-Winoc à Bergues, qu'il poursuit jusqu'en philosophie, il s'installe comme cultivateur à West-Cappel. Lorsque la première guerre mondiale éclate, Jean Vandaele est affecté au premier régiment d'artillerie lourde à Douai. Sa courageuse conduite au front lui vaut la croix de guerre. Démobilisé comme maréchal des logis, il fonde une section d'anciens combattants qu'il préside.

Conseiller municipal de West-Cappel en 1919, il occupe également des responsabilités professionnelles telles la présidence de l'union agricole et la vice-présidence de la société d'agriculture de Dunkerque au même titre que la chambre d'agriculture et la fédération agricole du nord. Nommé maire de sa commune par Vichy le 7 avril 1941, Jean Vandaele est reconduit dans ses fonctions en 1945.

Il se présente ensuite aux élections sénatoriales du 7 novembre 1948 en quatrième position de la liste présentée par les Indépendants et le RPF que conduit dans le département du Nord Jules Houcke. Avec 1183 voix des 3949 suffrages exprimés, cette liste remporte trois des neuf sièges à pourvoir et Jean Vandaele n'est donc pas élu. Mais c'est à l'occasion de l'élection sénatoriale partielle du 2 mars 1951, consécutive au décès d'Arthur Marchant, qu'il opère son entrée à la Haute Assemblée. Il se présente au renouvellement de son mandat de sénateur aux élections du 18 mai 1952 en tête de la liste du centre départemental des indépendants et paysans. Avec 473 voix des 3940 suffrages exprimés, cette liste n'obtient qu'un seul des neuf sièges à pourvoir et Jean Vandaele conserve son siège au quotient.

Au Conseil de la République, il s'inscrit au groupe des républicains indépendants et siège aux commissions des pensions et de la reconstruction. Il est également membre suppléant de la commission de l'agriculture à partir de 1953.

Parlementaire peu actif, il n'a recours à aucun des instruments de l'initiative et du contrôle parlementaires. Jean Vandaele n'intervient en séance publique qu'à deux reprises en 1952 et 1954 pour prendre part aux discussions sur le budget du ministère de l'agriculture de juin 1958, après s'être prononcé en faveur des pleins pouvoirs et approuvé la révision constitutionnelle lors des scrutins des 2 et 3 juin, il sollicite un nouveau mandat au Conseil de la République en troisième position de la liste républicains sociaux emmenée par Robert Liot. Avec 659 voix des 3987 suffrages exprimés, cette liste ne remporte qu'un seul des neuf sièges à pourvoir et Jean Vandaele n'est donc pas réélu.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Jean VANDAELE,
Appartenance politique
Groupe des Républicains Indépendants
Etat-civil
Né le 6 juillet 1888
Décédé le 11 octobre 1963
Profession
Cultivateur
Département
Nord