Allez au contenu, Allez à la navigation

VIGIER Jeanne

Ancien sénateur de la Dordogne

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elue le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

VIGIER (Jeanne)

Née le 11 mai 1901 au Buisson (Dordogne)

Décédée le 7 décembre 1991 au Buisson (Dordogne)

Conseiller de la République de Dordogne de 1946 à 1948

Jeanne Meyssonnier est née le 11 mai 1901 au Buisson, en Dordogne, dans une famille de cultivateurs. Après son divorce avec Clair Laval en 1926, elle est, depuis 1929, l'épouse d'Alphonse Vigier.

La vie de Jeanne Vigier est marquée par le monde rural : cultivatrice au Buisson, elle adhère au début des années 1930 au parti communiste, où elle milite très activement pour défendre les intérêts des agriculteurs. Grande figure de la Résistance en Dordogne, elle s'oppose, sous l'occupation, à la Corporation paysanne de Vichy en fondant notamment des Comités de défense et d'action paysanne dans plusieurs cantons du sud du département.

Elle entre en mai 1945 au conseil municipal de sa commune natale. Elle est ensuite candidate sans succès, en quatrième puis troisième position sur les listes d'Union républicaine et résistante, à la deuxième Assemblée nationale Constituante puis aux élections législatives du 10 novembre 1946, dans le département de la Dordogne. Elle se présente alors au Conseil de la République le 8 décembre 1946. Arrivée en deuxième position du scrutin par 316 voix contre 405 au candidat radical-socialiste Marc Bardon-Damarzid sur 924 exprimées, Jeanne Vigier remporte le siège à pourvoir au titre de la représentation interdépartementale.

Inscrite au groupe communiste à la Haute Assemblée, Jeanne Vigier est, de 1947 à 1948, membre des commissions de l'agriculture et de la famille.

Son activité parlementaire porte principalement sur les problèmes liés à l'agriculture en ce qui concerne le calcul des bénéfices agricoles qui fait l'objet de sa proposition de résolution du 4 août 1948, mais également la réglementation du travail dans les professions agricoles ou encore le fonds d'équipement rural.

Mais le budget de l'agriculture et de la santé publique ainsi que la situation des conscrits retiennent également son attention. A cet égard, la proposition de résolution, qu'elle rédige le 24 juin 1948, invite le gouvernement à accorder la gratuité de la correspondance et des envois postaux aux appelés sous les drapeaux.

Candidate aux élections au Conseil de la République du 7 novembre 1948, Jeanne Vigier conduit la liste d'Union républicaine et résistance balayée par le succès de la liste du RGR emmenée par Marc Bardon-Damarzid qui remporte les deux sièges à pourvoir : elle ne recueille alors que 137 voix des 1219 suffrages exprimés au second tour du scrutin. Elle rencontre le même insuccès lors de l'élection partielle du 2 septembre 1951 consécutive au décès du sénateur RGR Marcel Breton.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de Mme Jeanne VIGIER,
Appartenance politique
Groupe Communiste
Etat-civil
Née le 11 mai 1901
Décédée le 7 décembre 1992
Profession
Cultivatrice
Département
Dordogne