Allez au contenu, Allez à la navigation

BESSON Roger

Ancien sénateur de l'Allier

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Elu le 23 septembre 1962
  • Fin de mandat le 23 novembre 1970 (décédé)

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des affaires culturelles
  • Membre du Groupe Socialiste

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République

BESSON (Roger)

Né le 2 décembre 1888 à Saint-Gérand-le-Puy (Allier)

Décédé le 23 novembre 1970 à Saint-Gérand-le-Puy (Allier)

Sénateur de l'Allier de 1962 à 1970

Né en 1888 dans une famille aisée de l'Allier, Roger Besson effectue une brillante scolarité couronnée par une licence de droit et par le diplôme des sciences politiques. Le déclenchement de la première guerre mondiale constitue assurément un tournant dans la vie du jeune homme. Gravement blessé, il reçoit la Croix de guerre puis la Légion d'honneur à titre militaire. De retour à la vie civile, mais ayant perdu son père d'une maladie et son frère au combat, Roger Besson fait le choix de renoncer au barreau pour s'occuper des terres familiales. Devenu agriculteur, il décide en parallèle de s'investir dans la vie politique locale.

Dès 1919, il devient maire de sa commune natale, Saint-Gérand-le-Puy. En 1931, il est élu pour la première fois au conseil général où il représente le canton de Varennes-sur-Allier. Roger Besson déploie alors une grande énergie pour développer l'alimentation en eau et l'électrification. Il est ainsi à l'origine de la fondation du premier syndicat intercommunal pour l'adduction d'eau et préside à partir de 1935 le syndicat intercommunal d'électrification. C'est donc en grande partie grâce à sa détermination que plusieurs communes rurales de l'Allier sont électrifiées dès 1939. Constamment réélu aux élections municipales depuis 1919 et aux élections cantonales depuis 1931, il décide de prolonger son engagement politique à l'échelle nationale au début des années 1960. Fort de sa très bonne implantation locale, il se présente aux élections sénatoriales de 1962.

Membre de la SFIO, Roger Besson est élu sénateur de l'Allier le 23 septembre 1962. Du mois d'octobre 1962 jusqu'à sa mort en novembre 1970, il est membre de la commission des affaires culturelles. Il vote favorablement la réforme des régimes matrimoniaux (loi du 13 juillet 1965) ainsi que la « loi Neuwirth » relative à la régulation des naissances (loi du 28 décembre 1967). Déjà très âgé, Roger Besson n'intervient dans l'hémicycle que le 20 novembre 1964 lors de la discussion du projet de loi de finances concernant le ministère de l'agriculture. S'adressant alors au gouvernement, en la personne du secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, il pousse « un cri d'alarme » concernant la distribution de l'électricité dans les zones rurales. Afin d'accélérer la modernisation, il « demande au Gouvernement de doter l'électrification rurale de crédits globaux en rapport avec les besoins reconnus, (...) puis, de répartir ces crédits selon des critères objectifs (...) ; enfin, de réaliser une péréquation des charges résiduaires supportées par les collectivités (...) afin que les régions déshéritées reçoivent l'aide qui leur permettra de poursuivre leur équipement. »

Jusqu'à la fin de sa vie, Roger Besson demeure très attaché à son département et à la vie politique locale. Toujours maire et conseiller général, il préside dans les années 1960 le syndicat intercommunal d'adduction d'eau de St-Gérand-le-Puy/St-Pourçain-sur-Sioule, ainsi que le syndicat départemental d'électricité et de gaz de l'Allier. Il assume également les fonctions de vice-président du conseil général, de 1964 à 1970. Enfin, il occupe pendant sept ans la fonction de président de l'association des maires de son département. Malade, il décide cependant d'abandonner sa charge municipale en 1969 après l'avoir exercée pendant cinquante années et de ne pas se représenter aux élections cantonales de mars 1970.

Roger Besson est l'auteur de nombreuses publications et articles dans le Guide des abonnés de l'électricité et dans le Bulletin de l'Association des Maires. Son éloge funèbre est prononcé le 1er décembre 1970 par le président du Sénat, Alain Poher.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Roger BESSON, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe Socialiste
Etat-civil
Né le 2 décembre 1888
Décédé le 23 novembre 1970
Profession
Agriculteur
Département
Allier