Allez au contenu, Allez à la navigation

CAYREL Raymond

Ancien sénateur de l'Aveyron

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Sénateur le 1er mai 1993 (en remplacement de M. Jean Puech, nommé membre du Gouvernement)
  • Fin de mandat le 9 novembre 1995 (démissionnaire)

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des affaires économiques
  • Membre du Groupe des Républicains et Indépendants

Travaux parlementaires

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République

CAYREL (Raymond, Sylvain, Jean)

Né le 29 juillet 1921 à Trelans (Lozère)

Décédé le 5 janvier 2001 à Rodez (Aveyron)

Sénateur de l'Aveyron de 1993 à 1995

Né dans une famille d'agriculteurs, Raymond Cayrel fréquente d'abord l'école primaire de Trelans puis, après son certificat d'études, l'institut agricole de Vals-près-le-Puy (Puy-de-Dôme). Il rejoint ensuite la ferme familiale pour aider à son exploitation. Lors de la Seconde guerre mondiale, il est appelé dans les chantiers de jeunesse.

Après la guerre, il s'installe comme exploitant agricole de la ferme de Bonnefon dans la commune de Saint-Chély d'Aubrac. En 1946, il est élu conseiller municipal; en 1959, il devient maire de sa commune et le reste jusqu'en 1995. Parallèlement, il est élu conseiller général du canton de Saint-Chély d'Aubrac de 1964 à 1970 puis de 1976 à son décès en 2001.

De 1958 à 1980, il est suppléant de Roland Boscary-Monsservin, député puis sénateur de l'Aveyron, puis devient, en 1980, le suppléant du sénateur Jean Puech. Suite à la nomination de ce dernier en tant que ministre de l'agriculture et de la pêche dans le gouvernement d'Édouard Balladur le 30 mars 1993, Raymond Cayrel est proclamé sénateur de l'Aveyron le 1er mai 1993. Au palais du Luxembourg, il s'inscrit au groupe des Républicains indépendants et est membre de la commission des affaires économiques. Le 22 juin 1993, il vote en faveur du projet de loi relatif aux pensions de retraite et à la sauvegarde de la protection sociale. Afin de pouvoir se consacrer exclusivement à ses mandats locaux, il démissionne de la Haute assemblée le 9 novembre 1995.

Ardent défenseur de l'Aubrac et de l'agriculture, il encourage les jeunes du plateau de l'Aubrac à se former au métier d'agriculteur et ceux de Laguiole à se former aux métiers de la coutellerie. Il contribue également à la création de la coopérative d'élevage du Massif central (CEMAC) ainsi qu'à celle du syndicat des éleveurs de cheveux lourds. Il siège au bureau de la caisse locale de Crédit agricole ainsi que dans diverses organisations agricoles. Avec les membres du Lion's club d'Espalion, il crée en 1981 la fête de la transhumance à Aubrac, fête qui a lieu chaque année à la fin du mois de mai, afin de mettre en valeur la race de vache Aubrac.

Raymond Cayrel décède brutalement d'un arrêt cardiaque à Rodez le 5 janvier 2001. Ses obsèques sont célébrées le 8 janvier 2001 en l'église Notre-Dame des Pauvres de Saint-Chély d'Aubrac. Il était chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur et dans l'ordre national du Mérite et officier dans l'ordre du Mérite agricole. La salle des fêtes de Saint-Chély d'Aubrac porte désormais son nom.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Raymond CAYREL, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe des Républicains et Indépendants
Etat-civil
Né le 29 juillet 1921
Décédé le 5 janvier 2001
Profession
Agriculteur
Département
Aveyron