Allez au contenu, Allez à la navigation

CHABARAKA Ahmed

Ancien sénateur de Mostaganem-Tiaret

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Sénateur le 19 juillet 1961 (en remplacement de M. Benaissa SASSI)
  • Fin de mandat le 4 juillet 1962 (cessation de mandat (en application de l'ordonnance n°62-737 du 03-07-1962 consécutive à l'indépendance de l'Algérie))

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des affaires culturelles
  • Membre du Groupe de la Gauche Démocratique

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République

CHABARAKA (Ahmed)

Né le 10 novembre 1910 à Tizi-Ouzou (Algérie)

Décédé le 12 janvier 1995 à Paris

Sénateur de Mostaganem-Tiaret en 1961 et 1962

Ahmed Chabaraka voit le jour le 10 novembre 1910 à Tizi-Ouzou, en Kabylie, à une centaine de kilomètres à l'est d'Alger. Après avoir obtenu un diplôme d'études supérieures à la médersa d'Alger, il devient magistrat : il est cadi juge de la mahakma malékite d'Ammi-Moussa.

Il s'engage aussi dans la vie politique. Le 31 mai 1959, il se présente aux élections sénatoriales dans la circonscription de Mostaganem-Tiaret comme remplaçant sur la liste d'« Entente pour l'union et la paix entre nos communautés ». Cette liste dirigée par Benaïssa Sassi recueille la majorité absolue au premier tour avec 342 des 619 suffrages exprimés. Toutefois, le 18 juillet 1961, six jours après avoir été élu maire de La Fontaine, B. Sassi est assassiné, victime de ses positions favorables à l'entente fraternelle entre les communautés française et musulmane en Algérie. A. Chabaraka le remplace par conséquent au Sénat dès le 19 juillet 1961. Il est alors placé en détachement de ses fonctions de cadi juge.

Au Palais du Luxembourg, il est apparenté au groupe de la Gauche démocratique. Il est membre de la commission des affaires culturelles d'octobre 1961 à juillet 1962.

Au cours de son très bref séjour à la Haute Assemblée, A. Chabaraka ne prend pas la parole en séance publique. Il ne dépose ni rapport, ni proposition de loi.

Son mandat de sénateur de Mostaganem-Tiaret prend fin le 4 juillet 1962, en application de l'ordonnance adoptée la veille à la suite de l'indépendance de l'Algérie. Il s'éteint le 12 janvier 1995 à Paris à l'âge de quatre-vingt-quatre ans.

Sources

Archives du Sénat : dossier personnel de sénateur ; tableau des élections.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Ahmed CHABARAKA, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe de la Gauche Démocratique
Etat-civil
Né le 10 novembre 1910
Décédé le 12 janvier 1995
Profession
Magistrat
Département
Mostaganem-Tiaret