Allez au contenu, Allez à la navigation

DEBLOCK Roger

Ancien sénateur du Nord

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Sénateur le 12 janvier 1969 (en remplacement de M. Alfred Dehé, décédé)
  • Fin de mandat le 16 mars 1974 (démissionnaire)

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées
  • Membre du Groupe des Républicains et Indépendants

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République

DEBLOCK (Roger)

Né le 10 août 1908 à Ledringhem (Nord)

Décédé le 30 mars 1994 à Ledringhem (Nord)

Sénateur du Nord de 1969 à 1974

Roger Deblock naît le 10 août 1908 à Ledringhem, petite commune de la Flandre française, située au sud de Dunkerque. Fils d'un agriculteur, il fait ses études aux Pays-Bas, à l'Institut Saint-Joseph établi dans la commune de L'Écluse. Puis, à partir de 1932, il reprend l'exploitation agricole familiale dans sa commune natale. Lorsqu'éclate la Seconde Guerre mondiale, en septembre 1939, et que la mobilisation générale est ordonnée, Roger Deblock se trouve déjà sous les drapeaux : sergent au 511e bataillon régional du Génie, il effectue son service militaire. Fait prisonnier par les Allemands au printemps 1940 lors de la bataille de France, il est libéré et rapatrié dans le Nord en avril 1941 après quatre mois d'hospitalisation. Par la suite, il apporte son aide aux membres de la Résistance de sa région. Il favorise notamment l'évasion de Polonais enrôlés de force dans l'armée allemande.

À la Libération, il s'engage dans la vie publique locale. En mai 1945, il est élu conseiller municipal de Ledringhem, localité dont son père avait été lui-même le premier magistrat. Puis, en mars 1949, il est élu conseiller général du canton de Wormhout, canton qui comprend son village natal. Candidat du Centre des indépendants et paysans (CNIP), il retrouve ensuite son siège à l'assemblée départementale à deux reprises, lors des élections cantonales d'avril 1955 et de juin 1961. Vice-président du conseil général du Nord de 1958 à 1962, il décide de ne pas se porter candidat aux élections cantonales de septembre 1967 après dix-huit années consécutives à représenter le canton de Wormhout au Conseil général du Nord.

Parallèlement à ses mandats locaux, Roger Deblock est, à partir de 1951, colistier et suppléant de Paul Reynaud, député indépendant du Nord. Il assure continûment la suppléance de l'ancien président du Conseil général jusqu'aux élections législatives des 18 et 25 novembre 1962. Lors de ce scrutin consécutif à la dissolution de l'Assemblée nationale, Paul Reynaud, qui avait pris en septembre 1962 la tête du « Cartel des non » contre le référendum du général de Gaulle sur l'élection du président de la République au suffrage universel direct et déposé, avec d'autres députés, la motion de censure qui avait conduit à la chute du gouvernement Pompidou le 5 octobre 1962, est battu : c'est un de ses colistiers du scrutin législatif de 1956, l'ancien sénateur gaulliste Jules Houcke, qui lui enlève son siège de député de la douzième circonscription du Nord.

Après avoir été le suppléant de Paul Reynaud à l'Assemblée nationale à quatre reprises, Roger Deblock, très implanté localement, sollicite un mandat de sénateur lors des élections du 26 septembre 1965. Il est alors candidat sur la liste d'Union républicaine présentée par le Centre des indépendants et paysans et conduite par l'ancien maire de Busigny, Alfred Dehé, sénateur du Nord depuis 1958. Mais avec seulement 505 voix sur 4 779 suffrages exprimés, la liste sur laquelle Roger Deblock occupe la deuxième place n'obtient qu'un seul siège qui revient au sortant Alfred Dehé. Cependant, à la suite de la disparition soudaine de ce dernier dans sa soixante-dixième année, Roger Deblock lui succède comme sénateur du Nord le 12 janvier 1969.

Au Palais du Luxembourg, il s'inscrit au groupe des Républicains et indépendants (RI). Il siège à la commission des affaires économiques et du Plan, de mai 1969 à octobre 1971, puis à la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, d'octobre 1971 à mars 1974. Il vote la loi portant création et organisation des Régions en juin 1972, et la loi Royer d'orientation du commerce et de l'artisanat en novembre 1973. Discret mais surtout affaibli par des problèmes de santé, il n'intervient toutefois qu'une seule fois en séance publique au cours de son mandat : l'ancien agriculteur de Ledringhem, par ailleurs expert près les tribunaux de Dunkerque et d'Hazebrouck à partir de 1963, prend la parole en novembre 1970, lors de la discussion du projet de loi de finances pour 1971, au sujet de la révision du mode de financement du budget annexe des prestations sociales agricoles.

Le 16 mars 1974, Roger Deblock démissionne de son mandat sénatorial à l'âge de soixante-cinq ans, pour raisons de santé. Cinq ans seulement après être lui-même devenu sénateur du Nord à la suite de la soudaine disparition d'Alfred Dehé, il est remplacé à la Haute assemblée par Jean Desmarets, maire de Villeneuve-d'Ascq, ville nouvelle née en 1970 de la fusion des bourgs de Flers-lez-Lille, Annappes et Ascq. Jean Desmarets, alors premier édile de Flers-lez-Lille, était placé immédiatement après Roger Deblock sur la liste présentée par le Centre départemental des indépendants et paysans lors des élections sénatoriales de septembre 1965.

Roger Deblock abandonne également son mandat de conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais qu'il détenait depuis novembre 1973. Définitivement retiré de la vie politique, il ne quitte plus désormais Ledringhem, localité dont l'un de ses fils Christian est devenu maire, tandis qu'un autre, Gabriel, futur député du Nord, occupe le fauteuil majoral dans la commune voisine d'Esquelbecq. Chevalier de la Légion d'honneur et officier du Mérite agricole en récompense de l'action civique et sociale qu'il n'a cessé de mener dans le département du Nord, Roger Deblock rend son dernier souffle le 30 mars 1994, à Ledringhem, quatre-vingt-cinq ans après y avoir vu le jour et vingt ans après avoir quitté le Palais du Luxembourg.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Roger DEBLOCK, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe des Républicains et Indépendants
Etat-civil
Né le 10 août 1908
Décédé le 30 mars 1994
Profession
Ancien agriculteur
Département
Nord