Allez au contenu, Allez à la navigation

GAY Etienne

Ancien sénateur d'Oran-Tlemcen

Election

  • Elu le 31 mai 1959
  • Fin de mandat le 4 juillet 1962 (cessation de mandat (en application de l'ordonnance n°62-737 du 03-07-1962 consécutive à l'indépendance de l'Algérie))

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des affaires sociales
  • Membre du Groupe des Républicains et Indépendants

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)
Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

GAY (Étienne)

Né le 20 novembre 1902 à Oran (Algérie)

Décédé le 4 mars 1984 à Nice (Alpes-Maritimes)

Sénateur d'Oran de 1952 à 1958

Après l'obtention de son diplôme de l'Ecole de commerce d'Alger, Etienne Gay reprend l'important négoce en vins qu'avait fondé son père à Oran, ainsi que l'exploitation agricole familiale.

Entrepreneur dynamique, il fait prospérer ces affaires, qui emploient plus de 800 personnes.

Grand sportif, Etienne Gay est également actif dans l'animation de cette activité ; il accède ainsi à la présidence de plusieurs associations : chasseurs d'Oranie, fédération départementale de boxe, « Gallia Sport Algérois », ou Football Club oranais, et fait construire au profit de ce club un stade sur ses propres deniers.

Mobilisé en 1939, il sert jusqu'en 1940 au 29e régiment de Zouaves.

En 1943 et 1944, il anime la délégation départementale de l'Union des Evadés. C'est après la guerre qu'il se tourne vers la vie politique : son inlassable activité, son grand dynamisme l'ont rendu très populaire auprès de ses compatriotes ; aux nombreuses présidences qu'il a occupées dans diverses associations, il ajoute un siège au Comité départemental de la Croix-Rouge, puis milite dans les instances locales du parti radical-socialiste.

Mais c'est comme candidat isolé, et sous l'étiquette de républicain indépendant, qu'il se présente à l'élection du 18 mai 1952 au Conseil de la République, dans le premier collège d'Oran.

Il est élu au second tour avec 266 voix sur 527 exprimés, battant ainsi le sortant prestigieux qu'était Jules Gasser.

Au Conseil de la République, il rejoint le groupe des Républicains indépendants, et siège à la Commission de l'intérieur, et à celle des boissons.

Dès 1952, la Commission de l'intérieur lui confie deux rapports, l'un sur les périmètres irrigables en Algérie, l'autre sur la police des audiences des mahatmas.

C'est d'ailleurs sur la situation en Algérie que portent la plupart de ses interventions : mesures mises par le Gouvernement dans ce département (1954), prolongation de l'état d'urgence (1955), sort de l'Algérie française, organisation commune des régions sahariennes (1956), institutions et élections en Algérie (1958).

Les 2 et 3 juin 1958, il vote pour les pleins pouvoirs, et pour la révision constitutionnelle.

Afficher le texte

Ve République

GAY (Etienne)

Né le 20 novembre 1902 à Oran (Algérie)

Décédé le 4 mars 1984 à Nice (Alpes-Maritimes)

Sénateur d'Oran-Tlemcen de 1952 à 1962

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1940-1958, tome IV, p. 163).

Le 31 mai 1959, Etienne Gay est réélu sénateur d'Oran-Tlemcen sur la liste d'Union et de fraternité, conduite par Mohamed Belabed, qui recueille au second tour 638 voix sur 1 034 suffrages exprimés.

Au Palais du Luxembourg, il est nommé membre de la commission des affaires sociales, et s'inscrit au groupe sénatorial des Républicains et indépendants. Durant son court mandat, il n'intervient pas en séance publique, et ne procède à aucun dépôt législatif. En 1960, il ne prend pas part au vote sur le projet de loi autorisant le Gouvernement à prendre certaines mesures relatives au maintien de l'ordre, à la sauvegarde de l'Etat, à la pacification et à l'administration de l'Algérie.

Son mandat prend fin le 4 juillet 1962, en application de l'ordonnance n° 62-737 du 3 juillet 1962 consécutive à l'indépendance de l'Algérie.

Avant de prendre sa retraite, Etienne Gay exerce encore les fonctions de conseiller du commerce extérieur de la France. Il se partage ensuite entre Paris et la Côte d'Azur, où il décède quelques années plus tard.

Il était chevalier de la Légion d'honneur, et titulaire de la médaille d'or de l'Education physique.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Etienne GAY, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe des Républicains et Indépendants
Etat-civil
Né le 20 novembre 1902
Décédé le 4 mars 1984
Profession
Négociant
Département
Oran-Tlemcen